CHAPITRE DIX HUIT

 

 

LA REVELATION DE JESUS-CHRIST

 

 

             

 Révélation de Jésus-Christ que Dieu lui a donnée pour montrer à ses esclaves les choses qui doivent arriver bientôt.

 

 

                C'est par ces paroles que commence l'Apocalypse, un livre souvent méconnu, dont Jésus-Christ en est Lui-Même l'Auteur; l'apôtre Jean n'en fut que le scribe.

                Le Seigneur a donc des choses à révéler longtemps après "la révélation du mystère de Dieu" que saint Paul avait reçue et qu'il avait enseignée aux nations. Que peut-on attendre de vraiment certain d'un livre plein de paraboles et de symboles? Jean avait-il lui-même tout compris ce qu'il avait vu et entendu? La réponse demeura longtemps vague pour la plupart des lecteurs de la Bible. Mais Dieu veilla à L'accomplir dans une bonne proportion, puis en révéla le contenu au dernier âge avant Son retour.

                Le livre de l'Apocalypse fut sans doute le sujet central du message qu'a reçu frère Branham durant les cinq dernières années de sa vie. Dans les pages qui suivent, nous voulons donner au lecteur un aperçu substantiel de ce que Dieu a confié à Son serviteur.

                Frère Branham était lui-même conscient que tout le ministère qui a pécédé "son message" n'était qu'un fondement pour des choses futures encore plus vitales que des guérisons et des miracles. Dans bien des églises où on l'invitait encore, il leur annonçait brièvement les grands thèmes de son message, mais il avait promis à son assemblée locale que tout ce que le Seigneur lui révélerait serait d'abord enregistré dans son tabernacle à Jeffersonville.

                Ailleurs, il leur déclarait humblement quelques paroles comme celles-ci:

 

 

                "J'ai un message de la part de Dieu. Et je ne veux pas être différent, mais je dois être honnête. il se peut que je perde quelques amis sur cette terre, mais je veux rester fidèle à mes convictions et à ce que je crois être juste.

                Il y a quelques années, c'était très facile lorsque j'ai commencé, il y avait les signes, les messages, la prédication. Partout des bras étaient ouverts: Venez! venez! Mais vous savez, tout signe authentique venant de Dieu a un message, une voix. Voyez, cela se suit. Dieu ne donne pas des choses comme ça juste pour le plaisir de les donner. Il envoie quelque chose pour attirer l'attention sur ce qu'Il va dire". (1)

 

 

                Remarquons que frère Branham avait toujours la même puissance de guérison, et c'est pourquoi nous avons ajouté intentionnellement plusieurs témoignages de guérisons qui se sont produites durant cette période.

 

 

 

 

Trois arcs-en-ciel apparaissent

 

 

                Ecoutons maintenant frère Branham raconter ce qui suit: (2)

 

 

                J'étais dans le Kentucky avec mes amis cette semaine, chassant l'écureuil dans mon endroit favori. J'étais découragé, non parce que je ne pouvais trouver d'écureuil, mais je me sentais découragé.

                Je pensais à l'endroit où j'étais assis en Indiana quand le Seigneur descendit et m'annonça que mon second ministère allait commencer dans un avenir très rapproché. J'eus le goût de retourner à cet endroit. Et là, par la Parole, furent créés trois écureuils.

                Je m'en allais sur la route, ayant préalablement fait descendre les gars pour la chasse. Il pleuvait, j'arrêtai l'auto et descendis, je traversai la route et entrai dans le bois. C'était juste avant le lever du jour, l'aurore.

                Je venais de m'arrêter et d'offrir un mot de prière comme d'habitude, demandant au Père de pourvoir à mes besoins. Alors, comme je suivais un petit sentier au bord du pâturage, quelque chose d'étrange se produisit. Je regardai le sommet de la colline à ma gauche, et là, venant du sommet de la colline, je vis trois arcs-en-ciel. ils avaient une hauteur de trente pieds environ. Je me retournai, car je pensais que c'était le soleil qui se levait, mais ce n'était pas du côté du soleil, c'était vers le sud. Il pleuvait partout, c'était le 25 août, le matin de vendredi dernier, et il y avait des nuages partout.

                Et je regardai de nouveau. Ces trois arcs-en-ciel grandissaient de plus en plus. J'ôtai mon chapeau, je déposai mon fusil et commençai à marcher vers eux avec les mains levées. Quelque chose me dit: "C'est assez près". Je m'approchai jusqu'à quelques mètres et je vis leurs couleurs. C'était de la vapeur, comme un brouillard qui se déplace. Je me suis tenu tranquille un moment. Les trois semblaient former un bol. Quoi que ce fut, c'était vivant, cela bougeait.

                Dans la lueur de l'aurore, je m'écriai: "O Dieu, que veux-Tu faire connaître à Ton serviteur?.".

                Juste à ce moment, l'Esprit du Seigneur vint et dit: Le Jésus du Nouveau Testament est le Jéhovah de l'Ancien. Cela confirmait mon message de Lui. Il me faisait savoir que ces trente et une années n'avaient pas été vaines.

                Comme je m'approchais, Cela commença à s'éloigner et disparut. Je me rapprochai, je craignai d'aller plus près, car Il m'avait arrêté avant que je me rendre jusque-là.

                Je me retournai et remarquai que cette Lumière de la façon dont elle brillait pour moi, était juste en ligne avec l'arbre où je me trouvais l'année où les écureuils apparurent. Environ quarante-cinq minutes plus tard, je parvins à cet arbre dont les quatre branches se séparaient dans quatre directions (nord, sud, est, ouest). Je montai et m'assis dans cette fourche, là où j'étais lorsqu'Il me cita l'Ecriture: "Si tu dis à cette montagne, ôte-toi de là...". Je me tenais là ne pensant plus à l'arc-en-ciel, cela avait quitté mon esprit. Je pensai: "Cette année a été très mauvaise pour la chasse à l'écureuil, et c'est justement ici que Dieu m'a donné ces écureuils l'année dernière".

                J'ôtai mon chapeau et je dis: "Seigneur Dieu, Tu es toujours le même Jésus. Tu es toujours Dieu".

                Et Quelque chose me dit: Combien en veux-tu cette fois?

                Je dis "Juste comme l'autre fois, la limite. Et j'aurai cette limite avant dix heures aujourd'hui". J'étais dans un endroit qui était infesté de moustiques, un genre de terrain marécageux et un gros moustique vint pour me piquer tout près de l'oeil, et je dis: "Pas un seul moustique ne me dérangera aujourd'hui". Et avant que je le réalise, j'ajoutai: "Le soleil brillera dans trente minutes"(2.)

                J'avais à peine prononcé ces paroles que derrière moi un écureuil exactement comme celui de l'année passée, jeune, roux, sauta sur une branche à soixante-dix verges de là et commença à faire du bruit. A cette distance, je pouvais à peine voir son oeil. Je tirai tout simplement et la balle frappa exactement l'oeil comme l'autre fois.

                Je parcourus les bois, et à exactement trois minutes avant dix heures, je tirai mon troisième écureuil, de la même raçon que l'année dernière. Et Dieu étant mon Juge solennel, je n'entendis même pas un moustique de toute la journée, juste là où il devait y en avoir des tonnes, s'ils avaient pu être pesés. Et exactement trente minutes après cela, le soleil se mit à briller". (3)

                Quand je téléphonai à mon cher ami Jack Moore quelques mois plus tard pour lui demander quand j'allais commencer à prêcher sur les Sept Ages de l'Église, Apocalypse 1... Il était debout, tout en blanc et Ses cheveux étaient comme de la laine. Comment, Lui qui n'avait que trente-trois ans, pouvait-Il être tout blanc?

                Frère Moore, qui est un chrétien cultivé et un érudit, un des meilleurs que je connaisse, me dit: "Frère Branham, c'était Jésus une fois glorifié. C'est à cela qu'Il ressemble maintenant".

                Mais cela ne m'a pas convaincu. J'ai prié plusieurs fois à ce sujet et, avant de commencer les Sept Ages de l'Église, je ne pouvais toujours pas comprendre correctement ce premier chapitre. Comment un homme de trente-trois ans, ressuscité dans le même corps... Les apôtres Le reconnurent et furent certains que c'était... Comment pouvait-Il paraître quatre-vingt ou quatre-vingt-dix ans et avoir la tête blanche comme de la laine et la barbe aussi blanche que la neige?

                J'avais lu dans le livre de Daniel le passage où il est parlé de Celui qui s'élança vers l'Ancien des jours, dont les cheveux étaient aussi blancs que la laine. Puis, j'ai vu cet Ancien des jours; Il était cet Ancien des jours, le même hier, aujourd'hui et éternellement. J'ai vu que c'était un symbole. Alors, pourquoi de la laine blanche? Puis, le Saint-Esprit sembla me parler d'une gravure que j'avais vue une fois d'un ancien juge. Alors, je consultai l'histoire... Je regardai, entre autres, dans l'histoire de la Bible pour voir ce qu'il en était. Je découvis qu'en Israël, un vieux juge, de même que le souverain sacrificteur, devait avoir les cheveux et la barbe gris-blanc, comme de la laine, parce que le blanc qu'il portait signifiait qu'il avait l'autorité suprême des juges en Israël. Et même aujourd'hui, si l'on remonte de quelques centaines d'années, peut-être deux cents ans ou même moins, tous les juges anglais, qu'ils fussent jeunes ou âgés, quand ils entraient pour juger, portaient une perruque blanche, pour montrer qu'il n'y avait pas d'autre autorité dans ce royaume au-dessus de leur Parole. Leur Parole était l'absolu dans le royaume. Ce qu'ils disaient était irrévocable.

                Puis je Le vis debout là, un homme jeune, mais portant une perruque blanche. Il était l'entière et suprême Autorité; Il était la Parole et Il portait la perruque blanche.

 

 

 

 

 

L'Église est bâtie sur la révélation (4)

 

 

                Maintenant le mot grec pour révélation est "apocalypse", ce qui signifie découvrir, dévoiler. Cette découverte peut parfaitement se décrire par l'exemple d'un sculpteur dévoilant l'oeuvre du statuaire et l'exposant aux regards, révélant ce qui était caché jusque là.

                Or, cette révélation n'est pas seulement la révélation de la personne de Christ, mais c'est la révélation DE SES ACTIONS FUTURES LORS DE LA VENUE DE CHACUN DES AGES DE L'ÉGLISE.

                On ne soulignera jamais assez l'importance de la révélation confiée par l'Esprit au croyant véritable. Pour vous, la révélation signifie plus que ce que peut-être vous ne réalisez. En disant cela, je ne veux pas seulement parler du livre de la Révélation et de vous, mais je parle ici de TOUTE révélation. C'est d'une importance majeure pour l'Église.

                Vous rappelez-vous en Matthieu, quand Jésus demande à ses disciples: Qui dit-on que je suis, moi, le Fils de l'Homme? Et ils répondirent: Certains disent que tu es Jean-le-Baptiste, d'autres Jérémie, d'autres Elie ou l'un des prophètes. Mais vous, leur dit-Il, qui dites-vous que je suis? Et Simon Pierre répondit: Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant.

                Jésus reprenant la Parole, lui dit: Tu es heureux, Simon, fils de Jonas, car ce ne sont pas la chair et le sang qui t'ont révélé cela, mais c'est mon Père qui est dans les cieux. Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur ce ROC je bâtirai mon Eglise, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle".

                Les catholiques romains disent que l'église est bâtie sur Pierre. Mais ceci est réellement terre-à-terre. Comment Dieu pourrait-Il construire Son église sur un homme aussi instable que Pierre qui a renié son maître et a blasphémé en le faisant? Dieu ne peut pas construire sur un homme né dans le péché. Et ce n'était pas non plus sur un roc reposant là, comme si Dieu avait sanctifié le lieu de la déclaration. Ce n'est pas non plus, comme le disent les protestants, que l'église est bâtie sur Jésus. Mais c'était la REVELATION. Lisez donc comment c'est écrit. "La chair et le sang ne t'ont pas REVELE cela, mais c'est mon Père qui t'a révélé cela. Et sur ce ROC (REVELATION), je bâtirai mon Eglise". l'Église est bâtie sur la Révélation, sur "Ainsi dit le Seigneur".

                Dans cette révélation Il nous fait connaître la fin du diable. Il nous explique comment Il en finira avec le diable et le jettera dans l'étang de feu. Il révèle la fin des méchants qui suivent Satan. Et Satan n'aime pas cela!

                Avez-vous remarqué que Satan déteste deux livres par-dessus tout? Par le moyen des théologiens libéraux et des pseudo-scientistes, il attaque sans cesse l'Apocalypse et le livre de la Genèse. Dans chacun de ces livres, nous découvrons l'origine de Satan, ses mauvaises voies et sa destruction. Voilà pourquoi il les attaque. Il déteste être révélé et, dans ces livres, il est "exposé" tel qu'il est. Jésus dit de lui: "Il n'a rien en moi et je n'ai rien en lui". Le diable aimerait dire les choses autrement, mais il ne le peut pas. Alors il fait l'impossible pour détruire notre confiance dans les Saintes Ecritures. Mais, quand l'Église refuse découter Satan et croit ce que révèle l'Esprit concernant la Parole, alors les portes de l'enfer ne peuvent rien contre elle.

                Laissez-moi vous montrer une autre raison pour laquelle Satan déteste la Révélation de Jésus-Christ à l'Église. Il sait que Jésus-Christ est le même hier, aujourd'hui, et pour toujours; qu'IL NE CHANGE PAS. Il sait cela bien mieux que nos théologiens. Il sait que si Dieu ne change pas dans Sa nature, Il ne change pas non plus dans Ses oeuvres. Ainsi, Satan sait parfaitement que l'Église originale de Pentecôte, avec la puissance de Dieu (Marc 16 en action), est la seule et véritable Eglise que Jésus déclare être la Sienne. Tout le reste est faux. Et il faut qu'il en soit ainsi.

                Or, quand Christ est dans l'Église, alors c'est la continuation du livre des Actes. Mais le livre de l'Apocalypse nous montre que l'esprit de l'antichrist viendra dans l'Église, la souillera, la rendra tiède, formaliste et sans puissance. Ce livre "expose" Satan, révèle ses oeuvres (tentative de destruction du peuple de Dieu et discrédit apporté à la Parole de Dieu), ceci jusqu'au moment- même où il sera jeté dans l'étang de feu. Alors il combat ces livres. Il ne peut les souffrir. Il sait que si le peuple reçoit la REVELATION DE LA VERITABLE EGLISE, ce qu'elle est, pourquoi elle combat, et qu'elle a la possibilité de faire de plus grandes oeuvres, il sait que cette Eglise deviendra alors une armée invincible. Si l'Église reçoit la révélation des deux esprits oeuvrant sous la charpente de l'église et si, par l'Esprit de Dieu, elle discerne et combat l'esprit antichrist, Satan sera sans puissance devant elle. Il sera battu aujourd'hui aussi totalement qu'il l'a été au désert, quand Christ faisait l'impossible pour le vaincre. Oui, Satan hait la révélation. mais nous, nous l'aimons. Avec la véritable révélation dans nos vies, les portes de l'enfer ne pourront nous vaincre, mais nous les vaincrons.

                Je vous rappelle que ce livre, que nous étudions est l'actuelle révélation de Jésus LUI-MEME, dans l'Église et dans Son oeuvre, dans les âges à venir. Ensuite, j'ai mentionné qu'il nous fallait le Saint-Esprit pour nous donner la révélation. Sinon, nous ne l'aurons pas. Ces deux pensées réunies, vous pouvez voir qu'il faut plus qu'une étude ordinaire et plus qu'une simple réflexion pour donner la vie à ce livre. Il faut nécessairement  l'oeuvre du Saint-Esprit. Ceci pour dire que ce Livre ne peut être révélé à tous, mais à une certaine catégorie de gens seulement. Il nécessite une vision, une nature prophétique. Il nécessite une capacité d'écouter Dieu Parler. Il nécessite une instruction surnaturelle, pas seulement le fait de comparer un verset avec un autre, quoi que ce soit bon. Mais un mystère requiert absolument l'enseignement de l'Esprit, ou cela ne sera jamais clair. Nous avons besoin d'écouter Dieu et de nous ouvrir, cédant à l'Esprit pour écouter et apprendre, connaître.

 

 

Un Dieu en trois fonctions (5)

 

 

                Aujourd'hui, il y a une grande erreur. Ils disent qu'il y a trois Dieux, au lieu d'un. Cette révélation a été donnée à Jean par Jésus, qui, Lui-Même, rectifie l'erreur. Ce n'est pas qu'il y ait trois Dieux, mais UN Dieu, en trois fonctions. Il y a un seul Dieu, avec trois titres: Père, Fils et Saint-Esprit. Cette puissante révélation était connue de l'Église primitive et doit être restaurée, en ce dernier jour, avec la formule correcte du baptême d'eau.

                Les théologiens modernes ne seront pas d'accord avec moi, car voici ce qu'écrit un grand magazine chrétien: "Cet enseignement (sur la Trinité) est au centre, au coeur-même de l'Ancien Testament. C'est tout autant au centre, au coeur du Nouveau Testament. Tout autant que l'Ancien Testament, le Nouveau Testament est opposé à la pensée qu'il y ait plus d'un Dieu. Cependant, avec une égale clarté, le Nouveau Testament enseigne que le Père est Dieu, que le Fils est Dieu, que le Saint-Esprit est Dieu, et que ces trois ne sont PAS trois aspects d'une même personne, mais trois personnes ayant chacune une relation personnelle avec chacune des deux autres". Nous voici placés devant la grande doctrine des trois personnes, mais un Dieu.

                Ils déclarent également: "Dieu, d'après la Bible, n'est pas une seule personne, mais trois personnes en un seul Dieu. C'est le Grand Mystère de la Trinité". Bien sûr que c'en est un. Comment trois personnes peuvent-elles être en un seul Dieu? Non seulement il n'y a pas d'Ecritures pour l'attester, mais cette doctrine prouve même un manque de raisonnement. Trois personnes distinctes, bien que d'identique substance, font trois dieux - ou le langage n'a plus de sens.

                Ecoutez encore ces mots: "Je suis l'Alpha et l'Omega, le Commencement et la Fin, déclare le Seigneur, qui est, qui était et qui vient, le Tout-Puissant". Si cela n'est pas la Déité... Il ne s'agit pas ici simplement d'un prophète, d'un homme. Ici, c'est Dieu, le TOUT PUISSANT. Ils ne croyaient pas en trois Dieux au commencement de l'Église. Vous ne pouvez trouver cette sorte de croyance parmi les apôtres. C'est après l'âge apostolique que cette théorie est venue. Elle n'a réellement pris forme qu'au Concile de Nicée, et elle est alors devenue une doctrine capitale. La doctrine de la Divinité a causé une division à Nicée. Et de cette division ont jailli deux extrêmes Les uns devinrent Polythéistes, croyant en trois Dieux, les autres devinrent UNITARIENS. Bien sûr, cela ne s'est pas fait en cinq minutes, mais c'est là que nous en sommes aujourd'hui. Cependant, la Révélation par l'Esprit (par l'intermédiaire de Jean) était: "Je suis le Seigneur JESUS-CHRIST et je le suis totalement. Il n'y a pas d'autre Dieu". Il posa son sceau sur cette révélation.

                Considérez ceci: Qui était le Père de Jésus? Matthieu 1:18 déclare: Elle se trouva enceinte par la vertu du Saint-Esprit. Mais Jésus Lui-Même affirme que Dieu était son Père. Dieu le Père, et Dieu le Saint-Esprit sont des termes que nous employons souvent, mais ce texte fait que le Père et l'Esprit sont UN. Et ILS le sont en effet, sinon Jésus aurait deux pères: Toutefois, notez que Jésus dit que Lui et son Père sont UN, pas deux. Cela fait un seul Dieu.

                Puisque ceci est scripturairement et historiquement vrai, les gens se demandent d'où viennent les trois. C'est devenu une doctrine fondamentale au Concile de Nicée, en 325 de notre ère. La Trinité (un mot absolument  antiscripturaire) était basée sur les nombreux dieux de Rome. Les Romains priaient de nombreux dieux. Ils priaient leurs ancêtres, qu'ils utilisaient comme médiateurs. Un pas de plus, et l'on donnait de nouveaux noms à ces anciens dieux, ainsi nous avons des saints afin d'être plus proches de la Bible. C'est ainsi qu'au lieu de Jupiter, de Vénus, de Mars, nous avons Paul, Pierre, Fatima, Christophe, etc... Leur religion païenne ne s'accommodait pas d'un seul Dieu. Alors, ils l'ont divisé en trois, et ils ont fait des saints leurs intercesseurs, comme ils l'avaient fait auparavant de leurs ancêtres.

                Et, depuis lors, le peuple ne réalise plus qu'il n'y a qu'un seul Dieu avec trois rélévations, trois fonctions différentes. Ils savent bien qu'il n'y a qu'un seul Dieu selon les Ecritures, mais ils essaient de faire cette théorie fantastique que Dieu est comme une grappe de raisins: trois personnes ayant la même Divinité partagée également par chacun. Cependant, l'Apocalypse déclare pleinement que Jésus est Celui qui est, Celui qui était, Celui qui vient. Il est l'Alpha et l'Oméga, ce qui signfie qu'Il est de A à Z, c'est-à-dire TOUT. Il est le Tout-Puissant, Il est la Rose de Saron, le Lys de la vallée, l'Etoile brillante du matin, le germe de Justice, le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Il est Dieu, le TOUT-PUISSANT, UN SEUL DIEU.

                1 Timothée 3:16 dit: Et, sans contredit, le mystère de la piété est grand: Dieu a été manifesté en chair, a été justifié en Esprit, a été vu des anges, prêché aux Gentils, cru dans le monde, reçu dans la Gloire. (Version anglaise). Voilà ce que dit la Bible. Elle ne parle pas d'une première, seconde ou troisième personne. Elle dit: "Dieu fut manifesté dans la chair". UN Dieu, ce seul Dieu, fut manifesté dans la chair. Cela règle la question. Dieu est venu dans une forme humaine. Cela ne faisait pas de Lui  un autre Dieu. IL ETAIT Dieu, le MEME Dieu. C'était alors une révélation, et c'est une révélation maintenant, UN Seul DIEU.

                Retournons à la Bible et voyons ce qu'Il était au commencement, d'après la révélation qu'Il donne de Lui-Même. Le grand JEHOVAH est apparu à Israël dans une colonne de feu. En tant qu'Ange de l'Alliance. Il vivait dans la colonne de feu, et conduisait Israël  journellement. Dans le temple, Il annonçait Sa venue par une grande nuée. Et, un jour, Il fut manifesté dans un corps virginal préparé pour Lui. Le Dieu qui avait tabernaclé au-dessus des tentes d'Israël avait pris sur Lui une tente de chair et acceptait de "tabernacler" comme un homme parmi les hommes. Mais Il était le MEME Dieu.

                La Bible enseigne que Dieu ETAIT EN CHRIST. Le CORPS c'était Jésus. En Lui habite toute la plénitude de la Divinité, CORPORELLEMENT. Rien ne peut être plus clair que cela. Mystère, oui, mais vérité actuelle. Cela ne peut pas être plus clair. Ainsi, s'il n'y en avait pas trois en ce temps-là, il ne peut y en avoir trois maintenant. UN SEUL Dieu, et ce Dieu fut fait de chair.

                Jésus dit: "Je suis sorti du Père et je vais (je retourne) au Père". Jean 16:27-28. C'est exactement ce qui est arrivé. Il a disparu de la terre, par la voie de la mort, de l'ensevelissement, de la résurrection et de l'ascension. Paul l'a alors rencontré sur le chemin de Damas, et Il a parlé à Paul et lui a dit: "Saul, pourquoi me persécutes-tu?".

                Et Paul dit: "Qui es-Tu Seigneur?". Et Il lui répondit: "Je suis Jésus". Il était une colonne de feu, une Lumière éblouissante. Il est reparti, exactement comme Il l'avait dit. Il est retourné à cette même forme qu'Il avait avant de prendre sur Lui un tabernacle de chair. C'est exactement ainsi que Jean l'a vu.

                Jean 1:18 déclare: Personne n'a jamais vu Dieu. Le Fils Unique qui est dans le sein du Père est celui qui l'a fait connaître. Notez que Jean dit où est Jésus: "IL EST DANS LE SEIN DU PERE".

                Luc 2:11 dit: C'est qu'aujourd'hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur, qui est le CHRIST, le Seigneur.

                Il était né le CHRIST et, huit jours plus tard, quand il fut circoncis, on lui donna le nom de Jésus, comme l'avait dit l'Ange. Je suis né BRANHAM, en venant au monde, et l'on me donna le "nom" de William. Il était CHRIST, mais il lui a été donné un nom ici, parmi les hommes. Ce "tabernacle" extérieur, que les hommes pouvaient voir, s'appelait Jésus. Il était le SEIGNEUR DE GLOIRE, le Tout-Puissant manifesté dans la chair. Il est DIEU le PERE, FILS et SAINT-ESPRIT. Il est tout cela.

                Père, Fils et Saint-Esprit ne sont que des titres. Ce ne sont pas des noms. C'est pourquoi, nous baptisons au Nom du Seigneur Jésus-Christ, car ceci est un nom.

 

 

Le vrai baptême d'eau (6)

 

 

                Maintenant, voici la révélation: JESUS-CHRIST EST Dieu.

                Le JEHOVAH de l'Ancien Testament est le Jésus du Nouveau Testament. Vous pouvez essayer tant que vous voudrez, vous ne pourrez jamais prouver qu'il y a TROIS Dieux. Mais cela nécessitera une révélation du Saint-Esprit pour que vous compreniez qu'il n'y a qu'un seul Dieu. Il faut une révélation pour voir que le Jehovah de l'Ancien Testament est le Jésus du Nouveau. Satan se faufile dans l'Église et aveugle les gens en ce qui concerne cette vérité. Et quand ils furent ainsi aveuglés, il n'a pas fallu longtemps pour que l'Église de ROME cesse de baptiser dans le Nom du SEIGNEUR JESUS-CHRIST.

                J'admets qu'il faille une réelle révélation du Saint-Esprit pour voir la vérité concernant la Divinité, en ces jours où tant de saintes Ecritures ont été falsifiées. Mais l'Église qui doit vaincre est construite sur la révélation. Aussi pouvons-nous nous attendre à ce que Dieu nous révèle SA VERITE. Cependant, actuellement, vous n'avez pas besoin d'une révélation concernant le baptême d'eau. Elle est là, elle vous regarde dans les yeux. Serait-ce possible une seule minute que les apôtres se soient désintéressés de l'ordre direct du Seigneur de baptiser au Nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et d'être pris en flagrant délit de désobéissance volontaire, sur un ordre aussi précis? Non! Mais ils savaient ce qu'était le "NOM", et il n'y a pas un seul exemple dans toute l'Ecriture où ils aient baptisé autrement que dans le NOM DU SEIGNEUR JESUS-CHRIST.

                Le simple bon sens vous dira que le livre des Actes, c'est l'Église en action, ou encore les actes du Saint-Esprit, et si les apôtres baptisaient au Nom du Seigneur Jésus, alors c'est ainsi que nous devons baptiser. Et si vous trouvez cette déclaration trop forte, que dites-vous de celle-ci: Quiconque n'a pas été baptisé au Nom du Seigneur Jésus-Christ doit être baptisé à nouveau.

                Actes 19:1-6: Pendant qu'Appollos était à Corinthe, Paul arriva à Ephèse. Ayant rencontré quelques disciples, il leur dit: Avez-vous reçu le Saint-Esprit quand vous avez cru? Ils lui répondirent: Nous n'avons même pas entendu dire qu'il y ait un Saint-Esprit. Il dit: De quel baptême avez-vous donc été baptisés? Et ils répondirent: Du baptême de Jean. Alors Paul dit: Jean a baptisé du baptême de repentance, disant au peuple de croire en celui qui venait après lui, c'est-à-dire, en Jésus. Sur ces paroles, ils furent baptisés au Nom du Seigneur Jésus. Lorsque Paul leur eut imposé les mains, le Saint-Esprit vint sur eux, et ils parlaient en langues et prophétisaient.

                Nous y voilà: ces braves gens à Ephèse avaient entendu parler du MESSIE qui devait venir. Jean l'avait prêché. ils avaient été baptisés en repentance de leurs péchés, et ils regardaient vers l'avenir pour croire en Jésus. Mais maintenant, il était temps de regarder EN ARRIERE vers Jésus (Il était venu) , et d'être baptisés pour le PARDON DES PECHES, la REMISSION des péchés. Il était temps de recevoir le Saint-Esprit. Tout était accompli. Et quand ils furent baptisés au Nom du SEIGNEUR JESUS-CHRIST, Paul leur imposa les mains et le SAINT-ESPRIT vint sur eux.

                Ces croyants d'Ephèse étaient d'excellentes gens et si quelqu'un avait le droit d'être rassuré, c'était bien eux. Voyez comme ils venaient de loin. Ils avaient fait tout ce qu'il fallait pour accepter le Messie qui devait venir. Ils étaient prêts pour Lui, prêts à Le recevoir. Mais ne voyez-vous pas qu'en dépit de tout ce qu'ils avaient fait, ils L'avaient manqué? Il était déjà venu, et Il était reparti... Ils avaient besoin d'être remplis du Saint-Esprit. Si vous avez été baptisés dans le Nom du Seigneur Jésus-Christ, Dieu vous remplira de son ESPRIT. Ceci, c'est la PAROLE: ACTES 19/6 - que nous venons de lire - c'est l'accomplissement d'Actes 2:38: Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ pour le pardon de vos péchés, et vous recevrez le don du Saint-Esprit. Comme vous le voyez ici, Paul, par le Saint-Esprit, dit exactement ce que dit Pierre, par le Saint-Esprit. Et ceci, qui a été dit, ne peut pas être changé. Cela ne changera pas, depuis la Pentecôte jusqu'au temps où le dernier élu sera baptisé. Galates 1:8: Mais quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Evangile que celui que nous vous avons prêché, qu'il soit anathème.

                Mais quelques-uns d'entre vous, croyant en l'unité de Dieu, vous baptisez de la mauvaise manière. Vous baptisez pour la régénération, comme si le fait d'être immergé dans l'eau vous sauvait. La régénération ne vient pas par l'eau; c'est l'oeuvre du Saint-Esprit. L'homme qui, par le Saint-Esprit, a donné le commandement: "Repentez-vous et que chacun de vous soit baptisé au Nom du Seigneur Jésus-Christ" n'a pas dit que l'eau régénérait. Il a dit que c'était l'évidence d'une bonne conscience envers Dieu et qui maintenant vous sauve, vous aussi, par la résurrection de Jésus-Christ. J'y crois.

                Si quelqu'un a de fausses idées, croyant que l'histoire pour prouver que le baptême d'eau était fait autrement que dans le Nom de notre Seigneur Jésus-Christ, je lui conseillerais d'étudier et de découvrir par lui-même. Voici le véritable récit d'un baptême qui eut lieu à Rome en l'an 100 de notre ère, et qui a été reproduit dans le magazine "Time", le 5 décembre 1955: "Le diacre leva sa main, et Publius Decius entra par la porte du baptistère. Debout, de l'eau jusqu'à la ceinture, se tenait Marcus Vasca, le marchand de bois. Il souriait, tandis que Publius avançait dans l'eau du bassin, près de lui. "Crois-tu, lui demanda-t-il? - Je crois, répondit Publius; je crois que mon salut vient de Jésus, le Christ, qui fut crucifié sous Ponce Pilate. Avec Lui je meurs, afin qu'avec Lui je puisse avoir la VIE ETERNELLE". Alors il a senti que des bras musclés le soutenaient, tandis qu'il se laisait aller dans les eaux du baptistère, et il entendit près de son oreille la voix de Marcus qui disait: "Je te baptise dans le NOM du Seigneur Jésus" - et l'eau froide se referma sur lui".

                En ce temps-là, et jusqu'à ce que fût perdue la Vérité, c'est-à-dire au Concile de Nicée, on avait toujours baptisé au Nom du Seigneur Jésus-Christ. Cette vérité perdue ne devait revenir qu'au dernier âge, soit au début de ce vingtième siècle. Mais Dieu soit loué, elle est revenue. Satan ne peut pas cacher la révélation, quand l'Esprit demande à la révéler.

                Oui, s'il y avait trois dieux, vous pourriez parfaitement baptiser pour un Père et un Fils, et un Saint-Esprit. Mais la révélation donnée à Jean était qu'il n'y a qu'un seul Dieu, et que Son Nom est le SEIGNEUR Jésus-Christ, et vous baptisez pour un seul Dieu. C'est pourquoi, Pierre a baptisé de la manière que vous savez. Il devait être fidèle à la révélation reçue. Que toute la maison d'Israël sache donc avec certitude que Dieu a fait à la fois SEIGNEUR et CHRIST ce même Jésus que vous avez crucifié (Actes 2:36). Le voici : LE SEIGNEUR JESUS-CHRIST.

                Si Jésus est, à la fois, SEIGNEUR et CHRIST, alors Lui, Jésus, est et ne peut être que Père, Fils et Saint-Esprit en UNE SEULE PERSONNE, manifestée dans la chair. Ce n'est PAS "Dieu en trois personnes, Trinité bénie", mais un seul Dieu, une seule PERSONNE avec trois titres majeurs, avec trois fonctions manifestant ces titres.

                Philippe, un jour, dit à Jésus: "Seigneur, montre-nous le Père, et cela nous suffit". Jésus lui dit: "Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m'as pas connu, Philippe! Celui qui m'a vu a vu le Père. Comment dis-tu: Montre-nous le Père? Moi et le Père, nous sommes UN".

                Une fois, je citais ce passage et une dame me dit: "Une minute, M. Branham, vous et votre femme êtes un".

                Je dis: "Pas ainsi".

                Elle dit: "Je vous demande pardon?".

                Je repris: "Me voyez-vous?".

                Elle répondit :"Oui".

                Je dis: "Voyez-vous ma femme?".

                "Non" dit-elle.

                Je répliquai: "Alors cette unité devait être différente, car Il a dit: Quand vous me voyez, vous voyez le Père".

                Il n'y a pas très longtemps, je parlais avec un rabbin juif. Il me dit: "Ne croyez pas que vous, les Gentils, vous pouvez couper Dieu en trois morceaux, et nous le donner ensuite à nous, Juifs. Nous en savons plus que cela".

                Je lui dis: "C'est juste. Mais nous ne coupons pas Dieu en trois morceaux. Vous croyez aux prophètes, n'est-ce pas?".

                Il dit: "Bien sûr que j'y crois".

                "Croyez-vous Esaïe 9:5?".

                "Oui".

                "De qui le prophète parle-t-il?".

                "Du Messie!.

                Je dis: "Quelle relation aura le Messie avec Dieu?".

                Il répondit: "Il sera Dieu".

                Je dis: "Amen! C'est exact!".

                Vous ne pouvez pas mettre Dieu en trois personnes, ou en trois parties. Vous ne pouvez pas dire à un Juif qu'il y a un Père, un Fils et un Saint-Esprit. Je peux vous dire immédiatement d'où vient cette idée. Les Juifs savent que cette doctrine fut établie au Concile de Nicée. Pas étonnant qu'ils nous traitent de païens.

 

 

Interwiewé par un prêtre romain (7)

 

 

                Il n'y a pas longtemps un prêtre catholique romain vint chez moi, et il dit: "M. Branham, je suis venu vous poser une question. J'ai une lettre ici pour vous venant de l'évêque.

                Je dis: "Très bien, monsieur".

                Il dit: "Les déclarations que vous ferez, lèverez-vous la main et jurerez-vous solennellement que vous direz la vérité?".

                Je répondis: "Je ne le ferai pas. La Bible dit: Ne jurez pas du tout, ni par le ciel, ni par la terre (parce que c'est Son marchepied). Que votre oui soit oui... Si l'évêque veut entendre ce que j'ai à dire, il prendra ma Parole. S'il ne la prend pas, je ne jure pas".

                Ce petit prêtre de l'église du Sacré-Coeur dit: "Avez-vous baptisé Pauline Frazier à une telle date?".

                Je répondis: "Oui, monsieur, dans la rivière Ohio".

                "Comment l'avez-vous baptisée".

                "Je l'ai baptisée en l'immergeant sous l'eau dans le Nom du Seigneur Jésus-Christ".

                Il l'écrivit et dit: "Vous savez, l'église catholique baptisait ainsi autrefois".

                "Quand?".

                "Dans les âges passés".

                Je dis: "Quels âges passés?".

                Il répondit: "Bien, au début".

                "A quel début?".

                "Dans la Bible".

                Je dis: "Vous voulez dire au temps des disciples?".

                "Certainement".

                Je dis: "Vous dites que les disciples étaient catholiques?".

                "Certainement qu'ils l'étaient" répliqua-t-il.

                Je dis: "Je pensais que l'église catholique ne changeait pas".

                "Elle ne change pas".

                "Alors" dis-je, "pourquoi Pierre a-t-il dit: Repentez-vous et soyez baptisés dans le Nom de Jésus-Christ? Etait-il pape?".

                "Oui".

                "Alors, pourquoi baptisez-vous dans le nom du Père, Fils et Saint-Esprit? Lui baptisait par immersion et vous aspergez. Qu'est-il arrivé?".

                Il répondit: "L'église catholique a le pouvoir de faire tout ce qu'elle veut faire".

                Je dis: "Monsieur, j'ai Josephus, j'ai "Le Livre des Martyrs" de Fox, j'ai "Les âges primitifs" de Pembermon, j'ai "Les deux Babylones" d'Hislop, les plus anciennes histoires qu'il y ait au monde; montrez-moi dans ceux-ci où l'église catholique fut ordonnée ou devint une organisation... six cents ans après la mort du dernier apôtre".

                "Oh" dit-il, "nous croyons ce que l'église dit".

                Je répliquai: "Je crois ce que la Bible dit".

                Il dit: "Dieu est dans Son église".

                Je dis: "Dieu est dans Sa Parole. La Bible ne dit pas que Dieu est dans Son Eglise, mais la Bible dit que Dieu est dans Sa Parole. "Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu; et elle a habité parmi nous". C'est vrai.

                Il répliqua: "Eh bien, nous ne pourrions en discuter parce que vous croyez dans la Bible, je crois dans l'église".

                Je dis: "Je crois que la Bible est la Parole inspirée de Dieu et qu'il n'y a pas de contradiction en Elle. Elle contient les lois éternelles de Dieu pour tous les âges à venir, Dieu a dit: "Les cieux et la terre passeront, mais Ma Parole ne passera pas".

                Ensuite ce prêtre alla voir Mme Frazier et lui demanda: "Mme Frazier, signeriez-vous un papier ici consentant à ce que votre fille puisse être membre de l'église catholique?".

                Elle répondit: "Plutôt marcher avec elle jusqu'à la tombe".

                Il dit: "Honte à vous. Vous devriez être reconnaissante que votre fille sorte de ce non-sens et réintègre l'église catholique".

                Elle lui demanda: "Qu'en serait-il si c'était votre fille venant dans mon église, qu'en diriez-vous?".

                "Oh" dit-il, "c'est différent".

                Elle répliqua: "Non, ça ne l'est pas. Maintenant, la même porte par laquelle vous êtes entré est ouverte".

                Vous voyez, c'est la façon. Il sut de quel bois elle se chauffait. Vous n'avez pas à être écrasés. Si Dieu est pour vous, qui peut être contre vous? Le problème aujourd'hui c'est qu'on est trop mou. Tenez-vous pour Dieu et la justice!

 

 

Un songe symbolique (8)

 

 

                Samedi dernier, vers les 3 heures du matin, j'eus un songe; je rêvai que je voyais un homme qui était censé être mon père, bien qu'il fut de très grande stature. Et je vis une femme qui était censée être ma mère, seulement elle ne lui ressemblait pas. Cet homme était très méchant envers sa femme. Il tenait un morceau de bois à trois angles; il avait fendu ce bois et en avait fait un morceau triangulaire, et chaque fois que cette femme commençait à se lever, il la saisissait par le cou, la frappait sur la tête et l'assommait. Une fois rabrouée, elle se tenait là et pleurait; puis elle cherchait à se relever. Il se promenait fièrement en glonflant sa poitrine, il était de forte carrure. Et quand elle se relevait, il la saisissait par le cou, prenait ce morceau de bois triangulaire et lui frappait la tête et la faisait retomber. puis il repartait en gonflant sa poitrine comme s'il avait fait quelque  chose de grand.

                Je me tenais à l'écart, en train d'observer ceci. Je pensai: "Je ne peux pas m'attaquer à cet homme, il est trop grand. Et aussi, il est censé être mon père. Mais ce n'est pas mon père. Il n'a pas du tout le droit de traiter cette femme ainsi". Je commençais à devenir un peu contrarié à son sujet.

                Puis, tout à coup, je pris courage, allai vers lui, le saisit par le col et je le fis pivoter. Je lui dis: "Vous n'avez pas le droit de la frapper". Et lorsque j'eus dit cela, mes muscles grossirent, je ressemblais maintenant à un géant. L'homme regarda ces muscles et eut peur de moi. Je lui dis: "Si vous la frappez de nouveau, vous aurez affaire à moi". Et il hésita alors à la frapper de nouveau. Puis je me réveillai.

                Je restai étendu un moment, je pensai: "Qu'est-ce? - C'est étrange que je rêve de cette femme". Dans l'espace d'un instant, Le voici qui vient. Je reçus l'interprétation.

                La femme représente l'église du monde aujourd'hui, du monde entier. je suis né au milieu de ce gâchis et me voici. Elle est censée être une sorte de mère... elle était une mère de prostituées, mais pourtant je suis né là-dedans. Et son mari, ce sont les dénominations qui la dirigent. le morceau de bois triangulaire qu'il tenait, c'est ce baptême trinitaire dans les faux noms, et chaque fois qu'elle essaie de se lever pour que la congrégation l'accepte, il lui donne un coup avec cela pour qu'elle retombe. Bien sûr, comme il était si grand, j'avais un peu peur de lui. Mais ensuite je m'élançais sur lui malgré tout, et les muscles étaient les muscles de la foi. Cela me fit penser à ceci: "Si Dieu est pour moi et qu'Il peut me donner des muscles, laisse-moi prendre sa défense et qu'il cesse de la frapper".

 

 

La pluie tombe sur les justes et les injustes (9)

 

 

                Une fois, j'étais là-bas, à Green's Mill, dans ma petite caverne où vous savez que je vais toujours. J'étais là-bas pour quelque chose d'autre. Il y avait trois ou quatre jours que j'étais là-bas dans le jeûne et la prière. Comme cela sentait le moisi dans la caverne, je sortis un moment cet après-midi-là; il faisait beau et le soleil brillait. Un vieux tronc était tombé juste en-dessous, en direction du ruisseau et je m'assis dessus en me frottant les yeux; (j'avais été dans cette sombre caverne pendant un certain temps); je posai ma Bible, et je pensai: "Eh bien! je crois que je vais lire quelque chose dans la Bible". Et je m'appuyai contre ce tronc pour me reposer, j'étais couvert de poussière.

                Et quand je pris ma Bible pour commencer à lire, Elle s'ouvrit à Hébreux chapitre 6: Car il est impossible que ceux qui ont été une fois éclairés, qui ont eu part au Saint-Esprit et qui sont tombés, soient encore renouvelés et amenés à la repentance. Et la pluie qui tombe souvent sur la terre... elle participe à la bénédiction, mais elle produit des épines et des chardons, elle est réprouvée et on finit pas y mettre le feu.

                Je pensai: "Qu'est-ce que cela peut bien être?". J'étais là-bas pour prier pour quelque chose d'autre. Je posai de nouveau ma Bible et je dis: "Eh bien! je vais L'ouvrir et lire un passage...". Et le vent souffla et Elle s'ouvrit à nouveau à la même place. J'étais dans l'Ancien Testament et le vent tourna à nouveau les pages jusqu'à Hébreux, chapitre 6. Je regardai de nouveau et c'était là. Je La ramassai et lus de nouveau; c'était la même chose! Eh bien! pensai-je, "deviens-tu supertitieux, Bill?".

                Je pensai: "Eh bien! je vais lire ici..." et je commençai à lire, mais rien ne m'intéressait. Je pensai: "Eh bien! je crois que je vais simplement lever les mains et louer le Seigneur". Je posai la Bible et levai les mains pour louer le Seigneur". Alors que je levais les mains, le vent souffla: "Whoosh". A ce moment-là, je baissai les yeux: Hébreux 6! Je lus de nouveau. Je pensai: "Que veut dire cela? Je ne comprends pas". J'avais oublié les Pentecôtistes.

                J'étais assis-là et je pensai: "Y a-t-il là quelque chose Seigneur? Voyons, je crois en l'élection: Ceux qui ont été une fois éclairés, qui ont eu part au Saint-Esprit et qui ont goûté la Parole de Dieu... C'est là ce croyant limitrophe qui vient presque jusqu'à la chose réelle pour ensuite retourner en arrière comme ceux du temps de Josué. (Josué et Caleb passèrent de l'autre côté, mais ceux-ci restèrent limitrophes; ils goûtèrent et virent les bonnes oeuvres de Dieu et ensuite les refusèrent).

                Des gens viennent tout le temps à l'église et disent: "Je crois cela, frère Branham", mais ils ne font jamais un pas en avant. Voyez-vous, il leur est impossible de passer de l'autre côté. Ainsi, on vient à cet endroit m'entendre prêcher aux femmes qui ont des cheveux courts; l'année suivante, vous les retrouvez avec leurs cheveux coupés. Vous leur prêchez et ils continuent à faire la même chose, vous voyez. Ce sont des croyants limitrophes. Vous les entendez dire: "Oh oui! je crois que c'est juste".

                Je dis: "Bien sûr, je crois cela". Mais, lorsque j'arrivai à cet endroit: ... mais si elle produit des épines et des chardons, elle est réprouvée et on finit par y mettre le feu. Je pensai: "Qu'est-ce que cela veut dire? Je ne sais pas".

                Alors que j'étais assis là, je pensai: "O Dieu, si c'est quelque chose que Tu veux que je sache, je suis ici attendant une vision de Toi, Seigneur, pour savoir que faire au sujet d'un ministère là-bas. Je Te demande de me le dire, Père". Je regardai et sur la vallée qui va vers New Marquet, (j'étais bien au-dessus de Charleston) dans cette direction, je regardai et vis comme un arc-en-ciel qui se tenait sur la vallée. Et, au travers de cet arc-en-ciel, je vis quelque chose qui tournait; je regardai et c'était le monde. Et je vis un homme habillé de blanc qui s'en allait.

                Beaucoup d'entre vous êtes trop jeunes pour connaître ça. Vous souvenez-vous lorsque nous répandions la semence à la volée? Nous la prenions dans nos mains pour la répandre, laissant au vent le soin de la déposer plus loin dans la terre.

                Alors, je vis un homme, habillé de blanc, qui s'en allait répandant de la semence. Je l'observai comme il s'en allait et suivait la courbe de la terre. Je pensai: "Je me demande ce que cela signifie". Et ensuite, je regardai. Aussitôt qu'il eut le dos tourné, voici qu'arriva un fin roublard qui épiait tout autour de lui. Il avait un sac plein et semait de l'ivraie derrière le premier. Il fit le tour de la terre; il regardait toujours et se glissait furtivement, vous savez, en la jetant comme ceci et il fit le tour de la terre.

                Ensuite, je vis la semence pousser; du blé sortit, de même que des mauvaises herbes, de celles qui collent, puis des épines et des chardons. Les deux croissaient ensemble. Une grande sécheresse arriva et je vis ce petit plant de blé qui tenait sa tête de côté, haletant, mourant faute d'eau. Puis, je vis la jeune pousse d'ivraie avec sa tête de côté qui haletait, mourant, faute d'eau.

                Tout le monde commença à prier pour demander de l'eau et, tout à coup, la pluie arriva en réponse à la prière. La pluie commença à tomber sur la terre; aussitôt que cette eau frappa la terre, cette petite plante de blé sauta en l'air et dit: "Gloire! Gloire! Gloire!". De même, la mauvaise herbe sauta et cria: "Gloire! Gloire! Gloire!".

                Je pensai: "Maintenant, que signifie cela? Que ce blé pousse des cris, je peux comprendre, mais qu'en est-il de cette mauvaise herbe?". Ensuite, Il dit: Lis Hébreux 6.

                La pluie tombe sur les justes et sur les injustes. C'est là le problème! C'est pourquoi nous n'avons pas eu d'épouse prête à recevoir Christ. Nous avons semé des semences dénominationnelles à la place de la Parole. Qu'est-ce que cela a produit? Cela a produit davantage d'enfants dénominationnels. C'est vrai. Mais, au milieu de cela, du blé était tombé. C'est vrai.

                Regardez, le même Saint-Esprit qui fait que le réel, véritable et authentique croyant parle en langues, le véritable Esprit qui fait d'un chrétien un authentique croyant (parce que cela irrigue une Parole, une Semence), ce même Esprit, Lui, fait un substitut hybride comme Eve. C'est ce qui fait que l'hybride est aussi heureux, aussi désireux de crier, aussi joyeux à ce sujet que les autres. Mais, quelle est la vérité là-dessus? La semence est fausse au départ!

                Ainsi, toutes vos démonstrations charnelles ne signifient rien du tout! Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, si je n'ai pas la charité, cela ne me sert de rien. Quand j'aurais même toute la foi jusqu'à transporter des montagnes, si je n'ai pas la charité, cela ne me sert de rien. Quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres, si je n'ai pas la chartié, cela ne me sert de rien. Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, je ne suis qu'un airain qui résonne, ou une cymbale qui retentit".

 

 

Prends ta plume (10)

 

 

                J'en étais arrivé au point où j'étais tellement dans l'Esprit que j'ai réuni l'église pour lui montrer et lui prouver par la Parole tout ce qui était arrivé. J'ai prié: "Seigneur, les gens sont là; maintenant, que puis-je leur dire? Et je levai mes mains et dis: "O Dieu, il me semble avoir agi selon Ta volonté, mais que vais-je dire?".

                Et aussi distinctement que vous pouvez entendre ma voix, Quelque chose me dit: Prends ta plume.

J'ai simplement commencé à écrire, ne sachant même pas ce que j'écrivais. Lorsque j'eus terminé, la réponse était là. Je posai ma plume et levai les yeux: "O Dieu, sois miséricordieux, c'est exactement cela que j'attendais".

                Voici ce que j'essaie de vous dire. La loi de reproduction veut que chaque espèce se reproduise selon sa semence, d'après Genèse 1:11: Et Dieu dit: Que la terre produise de la verdure, de l'herbe portant de la semence, des arbres fruitiers donnant du fruit selon leur espèce et ayant en eux leur semence sur la terre. Et cela en fut ainsi. Selon la vie qui était dans la semence, sont venus une plante et un fruit appropriés. La même loi s'applique à l'église d'aujourd'hui .La semence qui a été à l'origine de l'église redeviendra selon l'original, car elle est la même semence qui fut à l'origine. Dans ces derniers jours, la véritable Eglise-Epouse (semence ou postérité de Christ) viendra à la Pierre de faîte, et elle sera une super-église, et une super-race, quand elle s'approchera de Lui. Ceux de l'épouse seront si semblables à Lui qu'ils seront même faits à Sa propre image. Ceci en vue d'être unis à Lui. Ils seront la vraie manifestation de la Parole du Dieu vivant. Les dénominations ne peuvent produire cela (fausse semence). Ils produiront leurs crédos et leurs dogmes mélangés à la Parole. Ceci amènera un produit hybride.

                Le premier fils (Adam) était la Semence-Parole-Parlée de Dieu. Il lui fut donné une épouse, afin qu'il put se reproduire. C'est pour cela que l'épouse lui fut donnée, pour se reproduire; afin de reproduire un autre fils de Dieu. Mais elle tomba. Elle tomba par hybridation. Ce fut la cause de sa mort.

                Le second Fils (Jésus) était aussi une Semence-Parole-Parlée. Il lui fut donné une épouse, comme à Adam. Mais avant qu'Il put l'épouser, elle aussi tomba. Elle aussi, comme la femme d'Adam, fut soumise à l'épreuve de la Parole, soit: croire en la Parole et vivre - ou douter de la Parole et mourir. Elle douta. Elle abandonna la Parole. Elle mourut.

                D'un petit groupe de la véritable semence de la Parole, Dieu présentera à Christ une épouse bien-aimée. Elle est une vierge de la Parole. Elle est vierge, car elle ne connaît aucun crédo ou dogmes faits de main d'homme. Par les membres de l'épouse, s'accomplira tout ce que Dieu a promis de manifester dans la vierge. La Parole de la promesse est venue à la vierge Marie. Mais la Parole de la promesse, c'est Lui-Même qui sera manifesté. Dieu a été manifesté. Lui, Dieu Lui-Même, a agi à ce moment-là et a accompli, par la vierge, Sa propre Parole de promesse. C'est un ange qui apporta le message à Marie. Mais le message de l'ange était la Parole de Dieu. Esaïe 9:5. Il accomplit à ce moment-là tout ce qui avait été écrit de Lui, car elle avait accepté Sa Parole pour elle.

                Les membres de l'épouse vierge L'aimeront et ils possèderont toute Sa Puissance, car Il est leur tête, et toute puissance Lui appartient. Ils Lui sont soumis comme les membres de notre corps sont soumis à notre tête.

                Notez l'harmonie existant entre le Père et le Fils. Jésus ne fit jamais rien avant que cela ne lui fut montré par le Père. Jean 5:19. Cette harmonie doit exister entre l'Epoux et Son épouse. Il lui montre Sa Parole de vie. Elle la reçoit. Elle n'en doute jamais. Donc rien ne peut lui nuire, même pas la mort. Car si la semence est mise en terre, l'eau la fera croître à nouveau. Et voici le secret: la Parole est dans l'épouse (comme elle était dans Marie). L'épouse a la pensée de Christ, car elle sait ce que Dieu veut qu'il soit fait avec la Parole. Elle accomplit le commandement en Son Nom, car elle possède le "Ainsi dit le Seigneur". Alors la Parole est vivifiée par l'Esprit, et la chose s'accomplit. Comme une semence plantée, puis arrosée, arrive à son plein épanouissement, accomplissant ainsi sont but.

                Ceux qui sont en l'épouse n'accomplissent que Sa volonté. Personne ne pourrait les contraindre à agir autrement. Ils ont le "Ainsi dit le Seigneur" - ou alors ils restent tranquilles. Ils savent que ce doit être Dieu en eux faisant les oeuvres, accomplissant Sa propre Parole. Il n'a pas achevé toute Sa tâche, durant Son ministère terrestre. Ainsi maintenant, il oeuvre et travaille dans et à travers Son épouse. Elle sait cela. Elle sait qu'autrefois, ce n'était pas l'heure d'accomplir certaines choses qu'Il doit faire maintenant. Mais Il accomplit actuellement, par le moyen de l'épouse, l'oeuvre qu'Il avait réservée pour ce temps-ci spécialement.

                Tenons-nous dans la position de Josué et Caleb. Notre terre promise commence à se profiler à l'horizon, comme il en a été pour ces deux hommes. Or, Josué signifie "Jéhovah Sauveur", et il représente le conducteur de la fin des temps qui va venir pour l'église, comme Paul est venu à l'église du commencement. Caleb représente ceux qui restent dans le vrai avec Josué. Souvenez-vous que Dieu avait commencé avec Israël, et qu'il en avait fait une vierge par sa Parole. Mais ils ont ensuite désiré autre chose. C'est ce qu'a fait l'église du dernier jour. Remarquez que Dieu n'a fait avancer Israël, et ne l'a laissée entrer dans la terre promise qu'au temps marqué et choisi par Lui. Il se peut que le peuple ait fait pression sur Josué, le conducteur, qu'il ait dit: "Le pays est à nous. Entrons et emparons-nous-en. Josué, tu es un homme fini, tu dois avoir perdu de vue la grande oeuvre à accomplir, tu n'as plus la puisance que tu avais autrefois. Tu avais l'habitude d'entendre Dieu et tu connaissais Sa volonté, et tu agissais promptement. Il y a quelque chose de brisé en toi".

                Mais Josué était un prophète envoyé de Dieu, et il connaissait les promesses de Dieu, et il attendait qu'elles s'accomplissent. Il attendait une décision formelle de Dieu, et quand le temps d'avancer fut arrivé, Dieu plaça entre les mains de Josué toute la responsabilité de la direction, parce que Josué était demeuré avec la Parole de Dieu. Dieu pouvait faire confiance à Josué, mais pas aux autres. Dans ce dernier jour, ceci va recommencer. Même problème, et même pression.

                Prenons l'exemple de Moïse. Le puissant prophète de Dieu eut une naissance particulière, étant né au temps marqué par Israël, la semence d'Abraham, de l'Egypte. Moïse n'est pas demeuré en Egypte pour discuter avec les Egyptiens à propos des Ecritures, ou pour se moquer des prêtres. Non! Mais il est allé au désert, jusqu'au moment où le peuple fut prêt à le recevoir. Le délai ne venait pas de Moïse, mais du peuple qui n'était pas encore prêt à le recevoir. Moïse croyait que le peuple le comprendrait, mais il ne comprit point.

                Voici maintenant Elie, à qui vint la Parole de Dieu. Quand Elie eut fini de prêcher la vérité, et que ce groupe, qui préfigurait le groupe de la Jézabel américaine, eut refusé cette vérité, Dieu appela Elie hors du champ, et commença à punir la nation qui avait rejeté le prophète, et le message que Dieu lui avait donné. Dieu l'appela dans le désert, et Elie n'en serait pas sorti, même pour le roi. Ceux  qui tentèrent de le faire sortir moururent. Mais Dieu parla à Son fidèle prophète par une vision. Elie sortit de sa cachette et apporta à Israël la Parole. puis vint Jean-Baptiste.

                Jean était le fidèle avant-coureur de Christ, le puissant prophète de son temps Il n'était pas allé à l'école de son père, ou à l'école des Pharisiens. Il n'alla pas vers une dénomination, mais lorsqu'il fut appelé par Dieu, il se rendit dans le désert. Et il y demeura jusqu'à ce que Dieu l'envoyât avec le message, criant: "Le Messie est proche!".

                Recevons ici un avertissement de la Parole. N'était-ce pas dans le jours de Moïse que Dieu avait officiellement désigné, que Koré se leva et résista à ce puissant prophète, se targuant d'avoir reçu de Dieu le même pouvoir de diriger, et disant que d'autres que Moïse avaient reçu la révélation de Dieu? Il refusa d'accorder l'autorité à Moïse. Or, le peuple de ce temps-là, même après avoir entendu la vraie Parole, et sachant parfaitement qu'un vrai prophète doit être attesté et soutenu par Dieu, ce peuple, dis-je, s'est détourné pour suivre Koré et ses contradictions. Koré n'était pas un prophète scripturaire. Mais le peuple, dans sa majorité et avec ses chefs, prit position pour ce faux prophète.

                Comme ils ressemblent aux évangélistes d'aujourd'hui, avec leurs projets de veau d'or, comme ceux de Koré. Le peuple les trouve bien, comme il trouvait, autrefois, que Koré était bien. Ils ont du sang sur le front, de l'huile sur leurs mains, et des boules de feu sur l'estrade. Ils autorisent la prédication des femmes, laissent les femmes se couper les cheveux, porter pantalons et shorts, et ils outrepassent la Parole de Dieu au profit de leurs dogmes et de leurs crédos. Ceci nous montre quel genre de semence est en eux. Mais tous ne se sont pas détournés de Moïse pour quitter la Parole de Dieu. Non! Les élus sont demeurés avec lui. La même chose est en train de se passer, aujourd'hui. Beaucoup abandonnent la Parole, mais certains y demeurent fidèles. Toutefois, souvenez-vous de la parabole de l'ivraie et du bon grain. L'ivraie doit être liée pour être brûlée. Ces églises apostates se lient ensemble d'une manière de plus en plus étroite - prêtes pour le feu du jugement divin.

                Or, je vous demande maintenant de faire très attention, et de noter ceci: Dieu a promis qu'au temps de la fin, Malachie (chapitre 4) s'accomplirait. Ceci doit s'accomplir, parce que c'est la Parole de Dieu prononcée par le prophète Malachie, sous la puissance de l'Esprit de Vie. Jésus s'y est référé. Ceci doit se passer juste avant la seconde venue de Christ. Quand Jésus viendra, toutes les Ecritures seront accomplies. La dispensation des Gentils sera dans le dernier âge de l'église, quand le messager de Malachie viendra. Ce messager sera en accord avec la Parole. Il présentera toute la Parole, depuis la Genèse jusqu'à l'Apocalypse. Il commencera avec la semence du serpent (postérité), et continuera jusqu'au messager de la dernière pluie. mais il sera rejeté par les dénominations.

                Il faut qu'il en soit ainsi, car l'histoire se répète depuis le temps d'Achab. L'histoire d'Israël au temps d'Achab va se répéter ici en Amérique, où le prophète de Malachie apparaîtra. Comme Israël a quitté l'Egypte pour adorer en liberté, a repoussé les indigènes de Canaan, a établi une nation avec de grands hommes comme David, etc., et qu'il établit ensuite sur le trône un Achab (avec, derrière lui, une Jézabel pour le diriger), de même l'histoire se répétera en Amérique. Nos pères ont quitté les nations pour venir en ce pays adorer et vivre en liberté. Ils ont repoussé les indigènes et pris possession du pays. Des hommes puissants, comme Washington et Lincoln se sont alors levés. mais, après un certain temps, des hommes d'un si pauvre calibre leur succédèrent, que bientôt un Achab se trouva assis dans le fauteuil présidentiel, avec une Jézabel derrière lui pour le diriger. C'est dans un tel temps, à une telle époque, que doit se présenter le messager prédit par Malachie. Et alors, au temps de la dernière pluie, se représentera la démonstration d'Elie au Mont Carmel.

                Surveillez attentivement, car vous devez trouver ceci dans les Ecritures. Jean était l'avant-coureur de Malachie chapitre 3. Il planta pour la première pluie et fut rejeté par les organisateurs de son temps. Jésus vint alors, et il eut la démonstration de la Montagne de la Transfiguration. Le second avant-coureur de Christ sèmera pour la dernière pluie. Jésus sera alors la grande démonstration (signe) entre les dénominations et les crédos, car Il viendra pour confirmer Sa Parole et pour enlever Son épouse. La première démonstration aura lieu sur le Mont Sion.

                L'étrange comportement de Moïse, Elie et Jean-Baptiste, se retirant au désert, abandonnant le peuple, a laissé le peuple dans la confusion. Les gens ne réalisaient pas ce que c'était, parce que leur message avait été rejeté. Mais la semence avait été plantée. La plantation était terminée. Ce qui devait venir ensuite, c'était le jugement. Ces prophètes avaient accompli leur mission. Leur message devait être un signe pour le peuple. Maintenant, le jugement pouvait venir.

                Je crois que, selon l'Apocalypse 13:16, l'épouse devra cesser de prêcher car, pour accorder l'autorisation de prêcher, la bête demandera le signe sur la main ou sur le front. Les dénominations prendront la marque, ou cesseront de prêcher. Alors viendra l'Agneau pour son épouse, et Il jugera la grande prostituée.

                Souvenez-vous que Moïse était né pour une certaine oeuvre à faire, mais il ne pouvait l'accomplir avant d'avoir reçu les dons le qualifiant pour cette oeuvre. Il devait se rendre au désert et attendre. Dieu avait fixé un temps, une heure. Il devait y avoir un certain pharaon sur le trône, et il fallait que le peuple criât pour le pain de vie, avant que Dieu pût renvoyer Son peuple. Ceci est vrai pour notre temps.

                Qu'avons-nous aujourd'hui? Des multitudes s'occupent de produire des dons, jusqu'à ce que nous n'ayons plus qu'une génération de chercheurs de signes, qui ne connaissent rien ou peu de la Parole de Dieu, ou d'un vrai mouvement de l'Esprit de Dieu. S'ils voient du sang, de l'huile ou du feu, ils sont contents. Ils ne s'occupent pas de ce qui est dans la Parole. Ils soutiennent n'importe quels signes, même ceux qui ne sont pas scriptuaires. Mais Dieu nous en a avertis. Il est dit dans Matthieu 24 que, dans les derniers jours, les deux esprits seront si semblables, si près l'un de l'autre que, seuls; les vrais élus pourront les différencier, car seuls les élus ne seront pas séduits.

                Comment pouvez-vous différencier les esprits? En leur faisant subir "le test" de la Parole. S'ils ne parlent pas selon la Parole, ils sont du malin. De même que le malin a séduit les deux premières épouses, il essaiera de séduire l'Epouse des derniers jours, en l'incitant à devenir hybride au moyen des crédos ou en se détournant de la Parole pour suivre des signes qui lui conviennent . Mais Dieu n'a jamais fait passer les signes avant la Parole de Dieu. Les signes suivent la Parole. Ils ne la précédent pas. Comme Elie demanda à la veuve de Sarepta de lui faire cuire un gâteau premièrement, selon la Parole du Seigneur. Lorsqu'elle fit selon ce que la Parole disait, le signe approprié se manifesta. Venez premièrement à la Parole, et alors voyez le miracle. La Semence-Parole est vivifiée par l'Esprit.

                Comment un messager envoyé de Dieu pourrait-il ne croire qu'à une partie de la Parole et en renier une partie? Dans ce dernier jour, le vrai prophète de Dieu proclamera toute la Parole. Les dénominations le haïront. Ses paroles seront peut-être aussi dures que celles de Jean-Baptiste, qui les traitait de vipères. Mais le prédestiné entendra, et sera prêt pour l'enlèvement. La Semence royale d'Abraham aura la foi d'Abraham, et elle s'aggripera comme lui à la Parole, car tous deux sont prédestinés.

                Le messager du dernier jour apparaîtra au jour désigné par Dieu, à l'heure de Dieu. Nous savons que nous sommes au temps de la fin, car Israël a été rétabli en Palestine. Ce messager peut apparaître à n'importe quel moment, maintenant, selon Malachie. Quand nous le verrons, il sera entièrement consacré à la Parole. Il sera présenté (indiqué dans la Parole, Apocalypse 10:7). Et Dieu prouvera son ministère. Il prêchera la vérité, comme l'a fait Elie, et sera prêt pour la démonstration spectaculaire du Mont Sion à Jérusalem.

                Beaucoup de gens ne comprendront pas ce messager, car ils auront été enseignés d'une certaine manière qu'ils considèrent comme étant la vérité. Quand il attaquera cette fausse vérité, ils ne le croiront pas. Il y aura même de vrais serviteurs de Dieu qui ne comprendront pas le messager, car il y a eu tant de fausses vérités présentées comme vraies par des séducteurs.

                Mais ce prophète viendra et, comme le précurseur de la première venue criait: "Voici l'Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde", de même ce dernier messager cirera: "Voici l'Agneau de Dieu qui vient dans Sa Gloire". Et il le fera, car de même que Jean était le messager de la vérité pour l'élu; ainsi, ce dernier messager sera-t-il envoyé pour l'élu, et l'épouse née de la Parole.

 

 

________________

(1) - Qui dites-vous que c'est?, Phoenix, 1964.

(2) - Message of grace, Jeffersonville, 1961.

(3) - Le filtre d'un homme qui réfléchit, Jeffersonville, 1965.

(4) - Les sept âges de l'Eglise, pages 13 à 17.

(5) - Les sept âges de l'Église, pages 19 à 22.

(6) - Les sept âges de l'Église, pages 28 à 32.

(7) - Questions et réponses sur les Hébreux, 25 septembre 1957.

(8) - Messieurs, quelle heure est-il? Jeffersonville, 1962.

(9) - La Parole parlée est la semence originelle, Jeffersonville, 1962.

(10) - La Parole parlée est la semence originelle, Jeffersonville 1962. Exposé des âges de l'Église, p. 197-204."

 

 

 

 

 

 Suite...

 

HAUT DE PAGE