CHAPITRE VINGT QUATRE

 

 

L'ECRITURE ACCOMPLIE

 

 

           

  Tout au long du Nouveau Testament, aussi bien que pendant les âges de l'église, les véritables croyants ont toujours vécu dans l'expectative, se disant: "Certainement, Jésus revient bientôt". C'était là leur thème: Soyons prêts pour le retour du Seigneur. Les prophètes de l'Ancien Testament avaient bien prophétisé la venue d'un Messie, mais nul ne se doutait que ce même Messie accomplirait toutes ces promesses en deux venues distinctes. C'est l'apôtre Paul qui déclare aux Colossiens (1:25-27) comment Dieu lui a donné la révélation de ce mystère qui avait été caché à toutes les autres générations. L'enseignement de Paul fut reçu par les douze apôtres comme véritable. Mais voici qu'à nouveau ces saints hommes ont parlé, poussés par le Saint-Esprit, de la révélation de Jésus-Christ. Paul annonçait qu'il y aurait un enlèvement (1 Thess. 4:15) des vivants et une résurrection des morts. Pierre déclarait: Espérez parfaitement dans la grâce qui vous sera apportée à la révélation de Jésus-Christ. (voir 1 Pierre 1:13) Jean recevait une longue vision sur l'île de Patmos qu'on intitula: l'Apocalypse.

            Longtemps les chrétiens se sont interrogés sur la teneur de ces prophéties, mais comme partout ailleurs dans l'Ecriture, la véritable interprétation est donnée au peuple au moment de son accomplissement.

            Comme autrefois, les gens aiment voir les signes et les miracles mais ignorent volontiers le fait que Dieu ne tient pas seulement à faire des prodiges, mais qu'Il veille sur Sa Parole pour L'accomplir.

            Ce qui suit ne révélerait-il pas une promesse que Dieu avait faite pour les temps de la fin? A vous d'examiner toutes choses. Donnons maintenant la parole à frère Branham.  (1)

 

 

Le jour de la vengeance de notre Dieu

 

 

                C'est à la suite d'un incident qui s'est passé tout récemment à Phoenix dans l'Arizona, que j'ai été amené à jeter un coup d'oeil sur cette écriture (Luc 4:16-21).

            Je parlais au dernier jour de la convention des hommes d'affaires du plein Evangile. A cette convention assistait un visiteur éminent. C'était un évêque, il faisait parti du rite Chaldéen de l'église catholique apostolique. Il s'appelait le Très Révérend John S. Stanley, O.S.D. Il était l'archevêque des métropolites des Etats-Unis dans l'Eglise catholique. C'est ce que j'ai lu sur sa carte de visite. Comme il était visiteur à cette convention, je l'avais déjà vu le jour précédent. Pendant que je parlais ce samedi matin-là au déjeuner, je voyais cet homme qui ne perdait pas un mot de ce que je disais.

            Je pensai: "Il doit certainement être en désaccord avec tout ce que je dis". Il n'y avait qu'à l'observer. Il hochait la tête de haut en bas, mais je ne pouvais savoir néanmoins quelle était sa pensée.

            Le lendemain, le dimanche après-midi, je m'apprêtais à parler sur les souffrances de la naissance, de l'enfantement. J'allais parler de ce passage où Jésus parle de la femme qui est en travail pour donner le jour à un petit enfant. J'allais comparer l'enfantement du monde à celui de l'enfant. Et alors pensant que cet évêque catholique n'était pas d'acord avec moi, je me levai derrière la chaire pour donner ce message.

            Je tournais les pages de ma Bible pour trouver ce passage. Ma femme m'avait offert une Bible neuve pour Noël. L'ancienne que je possédais avait servi plus de quinze ans et tombait en morceaux. Je me servis donc de cette Bible neuve, et quand je suis arrivé au 16e chapitre de Jean verset 21, où se trouvait le passage, je ne pouvais le retrouver. je me disais: "Comme cela est étrange". Je relisais à nouveau ce chapitre 16 dans mon esprit, mais impossible de trouver ce verset. Le frère Jack Moore de Shreveport, Louisiane, un de mes amis intimes, était assis auprès de moi.

            Je lui dis: "Frère Jack, ce passage, ne se trouve-t-il pas dans le chapitre 16 de St-Jean?".

            "Oui" me répondit-il.

            Je vois alors ce prêtre catholique qui se trouvait sur l'estrade, avec une centaine de ministres de Dieu, je le vois se lever de son siège et venir à moi avec toutes ses robes, toutes ses croix et tout le reste.

            Il me dit: "Mon fils, ne crains rien, Dieu va bientôt venir".

            Je pensai: "Un évêque cahtolique me dire cela à moi!".

            Il poursuivit: "Lisez ce passage dans ma Bible, ceci est Dieu, la raison pour laquelle cela est, Dieu vous montrera ce qu'il doit en résulter, c'est merveilleux ".

            Je lus le passage en me servant de son livre, et je continuai à prêcher mon sermon.

            Aujourd'hui le monde se trouve dans les douleurs de l'enfantement. L'ancien monde doit disparaître, afin qu'un nouveau puisse être enfanté, comme une graine doit d'abord pourrir dans la terre pour donner une nouvelle vie. Ce sont ces douleurs de l'enfantement qui ont jeté le monde dans la première guerre mondiale. Ce monde ancien a ressenti des souffrances terribles avec les gaz empoisonnés et tout le reste qui auraient pu détruire presque tout le monde entier. Lors de la deuxième guerre mondiale, ce fut encore pire. Il y eut des lignes fortifiées de béton et aussi une bombe atomique. La terre ne peut plus supporter maintenant une autre épreuve, un autre travail d'enfantement. Une nouvelle guerre ferait exploser la terre dans l'espace, avec tous les armements d'aujourd'hui. Elle ne pourrait pas être délivrée et il y aurait alors une nouvelle terre, la Bible a dit qu'il en serait ainsi.

            Après chaque message des prophètes, Israël ressentit une douleur d'enfantement parce que ces prophètes se sont manifestés; une fois que les théologiens et les prêtres ont transformé l'église en organisation. Quand le prophète vient sur scène avec le AINSI DIT LE SEIGNEUR, les églises sont ébranlées et elles ressentent les douleurs de l'enfantement. Finalement, ces douleurs de l'enfantement cessèrent quand l'église accoucha d'un fils de l'Evangile qui était la Parole Elle-même faite chair. C'est pourquoi ce soir, l'église ressent véritablement les douleurs de l'enfantement, pour la venue du Fils de Dieu qui doit revenir sur la terre.

            Un message de Dieu renforce toujours les douleurs de l'église, mais au bout d'un peu de temps, elle va mettre au monde une épouse qui sera l'épouse de Christ.

            Lorsque j'eus terminé, cet évêque se leva après mon départ et dit: "Il y a une chose qui doit se produire. Après cela, l'église doit sortir du gâchis qui se trouve en elle, où nous devons sortir du gâchis dans lequel l'église se trouve". Ainsi, ce sera l'un oul'autre.

            Nous retournions à la maison (à Tucson) ce soir-là, et les enfants réclamaient des sandwichs. Je m'arrêtai pour acheter un sandwich dans une cantine. Ma femme me dit: "Bill, de toute ma vie je n'ai été aussi nerveuse que ce soir en te voyant debout cherchant en vain ce passage. Cela ne t-a-t-il pas rendu nerveux?".

            Je répondis: "Non! Je savais où était le passage, mais il y a une erreur d'impression dans cette Bible".

            Elle dit: "Et dire que c'est moi qui t'ai procuré cette Bible. Il me semblait que tous les yeux était fixés sur moi".

            "Mais" lui dis-je, "tu n'y peux rien, la page n'était pas à sa place, c'est une faute de mise en page".

            Je repris alors ma Bible et je l'examinai à nouveau. Le chapitre 16 commençait à environ 3 pouces au bas de la page, et quand je tournais cette page, au lieu de lire la suite du chapitre 16, je trouvais la suite du chapitre 17. Il y avait une inversion du texte.

            "Très bien" me dis-je, "il doit y avoir une raison à cela".

            Alors une voix aussi claire que n'importe quelle voix se fit entendre et me dit: Il se rendit à Nazareth où il avait été élevé et selon Sa coutume, Il entra dans la synagogue le jour du sabbat, et le prêtre lui donna le rouleau à lire et Il lut Esaïe 61. A la fin de la lecture, Il s'assit en rendant le rouleau au prêtre, tous les membres de l'assemblée avaient les regards sur lui et des paroles précieuses sortirent de sa bouche et il dit: "Aujourd'hui cette parole est accomplie".

            Combien est exacte la Parole de Dieu. Notez bien ceci, si vous lisez Esaïe 61:1-2, le passage lu par Jésus, vous remarquerez que Jésus n'a pas lu la fin du verset 2. Il s'est arrêté là où il est dit: "L'Esprit du Seigneur est sur moi pour publier l'année acceptable". Alors Il s'arrêta là, pourquoi? Parce que la fin du verset 61:2, "pour un jour de vengeance de notre Dieu", ne s'appliquait pas à la première venue de Jésus, mais à la seconde venue. Voyez-vous, les Ecritures n'ont jamais d'erreurs, elles sont toujours parfaites. Jésus s'arrête là où les Ecritures s'arrêtent. Elles sont toujours parfaites, car cela était exactement ce qui devait être confirmé dans son jour. Lors de Sa seconde venue, Jésus apportera le jugement sur la terre, mais non pas à Sa première venue.

            Il était venu pour prêcher l'année acceptable. Notez que le Messie se tenait dans la chair, pour s'identifier Lui-même avec la Parole de promesse pour cet âge. Comme cela paraît étrange, le Messie qui se dresse durant l'église. Avez-vous entendu ces paroles précieuses: pour prêcher l'année acceptable? L'année acceptable était l'année du jubilé. (Lévitique 25:8). Cette année-là, tous les esclaves et les prisonniers étaient libérés, quel que soit le temps qui leur restaient à accomplir en prison. Quand le début de cette année du jubilé était annoncé au son de la trompette, tout esclave ou tout prisonnier qui le désirait pouvait être libéré, il était libre, il n'était plus esclave. Mais attention, si vous ne vouliez pas être libéré, si vous vouliez demeurer un esclave, vous deviez être conduit au temple, et avec une alène on vous perçait le lobe de l'oreille. Vous étiez alors obligé de servir votre maître comme esclave le reste de vos jours. Voilà un exemple parfait de l'Evangile de Jésus-Christ. Quand cet évangile est prêché, qui que vous soyez, quelle que soit la couleur de votre peau, quelle que soit la dénomination à laquelle vous appartenez, peu importe le nombre et l'importance des péchés que vous avez pu commettre, peu importe ce qui est mauvais en vous, quand cet Evangile est prêché, c'est le temps d'acceptation, le temps du jubilé. Alors vous pouvez être libre quand vous entendez la trompette de l'Evangile de Dieu qui retentit. Vous êtes libre, mais si vous tournez le dos au message et si vous refusez de l'entendre, alors notez-le, votre oreille est percée au moyen d'une alène. Cela veut dire que vous avez traversé la ligne limite entre la grâce et le jugement, et vous n'entendrez plus jamais l'évangile. Vous n'irez jamais plus loin. Il vous faudra rester l'esclave du système qui est le vôtre, pour le reste de vos jours, si vous refusez d'écouter et d'accepter l'année acceptable. Pour le moment, l'autre partie du verset d'Esaïe 61:2 n'a pas besoin de réponse, car il concerne le jugement à la deuxième venue de Jésus.

 

 

La révélation du fils de l'homme (2)

 

 

            Oh! croyants de la Parole, rendez-vous à mon message! Ecoutez-moi - non MON Message - mais SON Message, qu'Il déclare et confirme être la vérité. Vous devez choisir quelque chose. Vous ne pouvez demeurer assis tranquillement après ceci. Vous devez faire votre choix.

            Remarquez, juste en terminant maintenant. J'aimerais dire ici quelque chose, juste avant de clore. C'est ce qui m'a conduit à dire ceci. J'ai le AINSI DIT LE SEIGNEUR. Si un homme disait cela, et que cela vienne de sa propre pensée, il serait un hypocrite, et devrait aller en enfer pour cela. C'est juste. S'il essayait de séduire un groupe de personnes, de braves gens comme ceux-ci, alors il serait un démon à forme humaine. Jamais Dieu ne l'honorerait.

            Il y a quelques mois, un matin, alors que je sortais de la maison, il me vint une vision. Lorsque le Seigneur me permet de dire AINSI DIT LE SEIGNEUR, je défie quiconque ici, ayant expérimenté cela tout au long de ces années, de pouvoir affirmer que cela ne se soit pas accompli.

            Ne vous occupez pas du messager, mais regardez au Message. Ne faites pas attention à ce petit homme chauve qui vous l'apporte; mais observez ce qui arrive. Prenez garde à ce qu'il déclare.

            Je sais que des gens disent toutes sortes de choses. Nous savons que beaucoup sont fausses. Je ne peux pas répondre de tout ce que chacun dit. Je n'ai pas été envoyé pour juger, mais pour prêcher le Message.

            Je devais avoir une vision préalable de l'Eglise. Je fus pris par quelqu'un que je ne pouvais pas voir, et je fus placé sur une sorte d'estrade. Alors, j'entendis la plus douce musique que j'eusse jamais entendue. Je regardai, et je vis venir un groupe de jeunes dames qui paraissaient avoir de 18 à 20 ans. Elles avaient toutes de longs cheveux et portaient différentes sortes de robes, et elles accordaient leur démarche aussi parfaitement que possible au rythme de la musique. Et je les observais. J'essayai de voir ensuite qui me parlait, mais je ne pus voir personne.

            Ensuite, j'entendis venir un orchestre de "rock'n roll". Et quand je regardai à ma droite, je vis venir de côté-là, les églises du monde. Et chacune d'elles portait sa bannière, de l'endroit d'où elle venait. Ces femmes portaient ce genre de petits tabliers gris à volants, comme en portent les filles de bar. Ils semblaient de papier gris et elles les tenaient devant elles, marchant comme dans une danse "hula". Elles étaient maquillées et avaient les cheveux coupés "à la garçonne", elles fumaient la cigarette et elles se tortillaient en marchant au son du "rock"n roll".

            Et je dis: "Est-ce cela l'Eglise des Etats-Unis?".

            Et la Voix me répondit: Oui, c'est elle.

            Lorsqu'elles passèrent près de moi, elles durent déplacer ce papier, et le mirent derrière elles.

            Je commençai à pleurer. Je pensai: "De tout mon travail, de tout ce que j'ai fait, et de toute l'oeuvre que nous, prédicateurs, avons fait ensemble... ". Et, frères, je ne sais pas jusqu'à quel point vous croyez ces visions, mais pour moi, c'est la vérité. Cela a toujours été prouvé comme étant véritable. Quand je vis cela, et sachant ce qui se passait, mon coeur faillit se briser en moi.

            Qu'ai-je donc fait? Où ai-je manqué? Je m'en suis tenu exactement à cette Parole, Seigneur, mais pourquoi en serait-il ainsi?". Et je vis ce groupe de prostituées appelées l'église Miss U.S.A. Et alors je m'évanouis.

            Ensuite, j'entendis revenir cette musique très douce. Et voici que revint cette même petite Epouse. Il dit: Malgré cela, voici ce qui en est sorti.  Et lorsqu'Elle passa devant moi, Elle était exactement comme celle du commencement, avançant en cadence au son de la musique de la Parole de Dieu. Et quand je la vis, je me tins là, les mains levées et pleurant. Lorsque je revins à moi, j'étais debout sous le porche, regardant par-delà le champ.

            Quoi donc? Elle doit être la même Epouse, de la même sorte, construite avec le même genre de matériau qu'au commencement.

            Maintenant, lisez dans Malachie 4, et voyez si nous ne sommes pas censés avoir un Message dans les derniers jours qui ramènera le coeur des enfants à leurs pères, les ramenant au Message original de la Pentecôte, mot pour mot. Frères, nous y sommes!

            Voyez, les grandes douleurs de l'enfantement ont eu lieu dans cet âge de Laodicée. Un reste seulement en sortira. Et c'est pourquoi je crie, et je me démène; je repousse et mets de côté chaque faveur d'homme sur la terre, pour trouver grâce auprès de Dieu en marchant dans Sa Parole.

            C'est de cela qu'il s'agit. Elle va enfanter. Elle doit faire son choix. Et nous voyons l'église, corrompue à un tel point qu'elle va bientôt succomber. Il doit naître un nouveau monde et une nouvelle église pour entrer dans le Millénium.

            En terminant, écoutez ceci attentivement, Dieu lui a donné son dernier signe, et le Message final. Son signe final, c'est qu'elle doit revenir aux mêmes conditions dans lesquelles elle se trouvait au commencement.

            Dans Luc chapitre 17, verset 28, Jésus dit: Comme il arriva aux jours de Lot, il en sera de même au jour où le Fils de l'homme sera manifesté. Car, "comme il en fut à Sodome... ". Vous voyez? Or, Jésus lut cette même Bible, la même Genèse que nous lisons. Soyez attentifs, ne manquez pas cela! Et Il dit à Son Eglise: "Regardez ce qui se passe, et voyez quand les jours de Sodome viendront à nouveau, peuple perverti, hommes abandonnant l'usage naturel...". Regardez l'homosexualité, combien elle augmente à travers le monde aujourd'hui. L'homosexualité était en augmentation, je crois de vingt à trente pour cent l'année dernière rien qu'en Californie. Et même il a été prouvé qu'un grand nombre de personnes faisant partie du gouvernement étaient homosexsuelles. Je l'ai lu dans les magazines.(Quelqu'un dans l'assemblée donne un message en langues et son interprétation).

            C'est vrai, je vous dis la vérité, et ensuite Dieu l'a confirmé ici. C'est la vérité. Maintenant, voyez. Quel était donc ce dernier Message que Jésus annonça? "Comme il en était dans les jours de Sodome". Maintenant, observez. Juste avant que le monde païen fut brûlé, là-bas à Sodome, il y avait des membres d'églises tièdes, comme Lot et son groupe. Il y avait un autre homme qui en était sorti. C'était Abraham, celui qui avait reçu la promesse de la venue d'un fils.

            Et juste avant que le comble de la destruction n'arriva, Dieu était apparu à Abraham sous plusieurs formes différentes, mais cette fois, Il apparut comme un Homme; c'était Dieu dans l'homme. Abraham l'appela Elohim! Il s'assit le dos tourné à la tente et dit: Où est Sara ta femme?

            Abraham répondit: "Elle est dans la tente, derrière toi".

            Il dit: Je reviendrai vers toi à cette même époque; et voici, Sara, ta femme, aura un fils.

            Et Sara rit. Vous voyez? C'est ce qui se passa ce jour-là. Cela devait être le dernier signe qu'Abraham vit, et maintenant, ne manquez pas cette parabole, tout d'abord, le groupe qui avait été retiré n'était pas dans Sodome. Mais deux des anges descendirent à Sodome, et quand ils arrivèrent, ils trouvèrent Lot dans une position rétrograde. Tous étaient des homosexuels et des pervertis. Vous connaissez l'histoire. Mais il y en eut UN qui resta avec Abraham, c'était Elohim. Ils y prêchèrent la Parole et ils les frappèrent d'aveuglement, au point qu'ils ne purent trouver la porte. C'est ce qui se passe aujourd'hui. mais Celui qui resta avec le groupe qui avait été retiré accomplit un miracle devant Abraham, afin de montrer QUI Il était.

            Il dit: "Pourquoi Sara a-t-elle ri? ". (concernant ce bébé).

            Et Sara sortit et dit ne pas l'avoir fait. Il répondit: "Mais si, tu l'as fait!". Et Il l'aurait tuée sur le champ, si elle n'avait été une partie d'Abraham. De même, Dieu nous exterminerait, si nous n'étions pas une partie de Christ. C'est la miséricorde de Christ qui nous tient tous ensemble, nous qui doutons et pervertissons la Parole.

            Voyez ce qui arriva. Jésus, dans son temps, dit: "Comme il en était aux jours de Lot, ainsi en sera-t-il dans les derniers temps, quand le Fils de l'homme commencera à se révéler". Voyez!

            Dans la Bible, le Fils de l'homme est toujours un prophète. Voyez, Il vient sous trois noms de fils: Fils de l'homme, fils de Dieu, Fils de David. Il employa ce nom de "Fils de l'homme" à cause de l'oeuvre qu'Il fit, celle d'un prophète, d'un voyant. Et Il dit: "De même qu'il en était aux jours de Noé..." quand le Fils de l'homme commencera à se révéler, ce sera le temps de la fin.

            Réfléchissons juste une minute. Jamais le monde n'eut un messager pour le monde entier... Nous avons eu Finney., Sankey, Moody, Knox, Calvin et Wesley, et... des messagers tout autour du monde pour l'église, dans ces douleurs d'enfantement. Mais jamais jusqu'à ce jour nous n'avions eu un homme partant avec un message de portée internationale et avec un nom finissant en H-A-M. A-B-R-A-H-A-M a sept lettres. Nous en avons un aujourd'hui du nom de G-R-A-H-A-M qui a six lettres; et six est le nombre des jours de la création. Quand, avant cet âge, le monde a-t-il déjà eu un homme prêchant dans l'univers leur disant: "Repentez-vous! Sortez ou vous périrez!". G-R-A-H-A-M. Regardez ce qu'il fait; il prêche la Parole, aveuglant ceux du dehors, leur disant: "Sortez". C'est un messager de Dieu. Jésus dit que cela aurait lieu juste au moment où le Fils de l'homme se révélerait.

            Mais souvenez-vous, il y avait aussi un groupe qui était spirituel. A-B-R-A-H-A-M reçut un messager et ce messager discerna les pensées qui étaient dans l'esprit de Sara. Et Jésus, le Fils de Dieu qui fut fait chair, montra que dans les derniers temps, l'Esprit de Dieu reviendrait dans ce petit groupe d'élus, et qu'Il se révélerait Lui-même de la même manière.

            Douleurs d'enfantement. Oh! frères, essayez je vous prie de comprendre. Faites l'impossible. Ouvrez votre coeur, juste une minute. Ce même Dieu est présent en ce moment. Il a promis ces choses, et Il peut certainement les accomplir. Courbons nos têtes un moment.

            Père, cela est entre Tes mains maintenant; j'ai fait tout ce que j'ai pu. Je Te prie d'aider les gens à comprendre. La Semence a été semée; répands sur elle l'eau de l'Esprit, Seigneur, arrose-la pour Ta gloire. Si j'ai commis une faute, Seigneur, ce n'était pas mon intention. Je Te prie, O Dieu, que Tu l'interprètes directement à leur coeur afin qu'ils puissent voir et comprendre. Accorde-le, Seigneur, je Te prie. Au nom de Jésus. Amen.

            Que le Seigneur vous bénisse. je vous aime. Ce Dieu qui a prêché cette Parole, c'est Lui-même qui en est responsable. Je ne suis responsable que de vous L'apporter; Il est Celui qui doit La vivifier; ce même Dieu est ici.

            Maintenant, combien parmi vous ont un besoin, levez la main. N'a-t-il pas promis de faire ces choses dans les derniers jours? Alors, regardez vers moi.

            Une petite femme passa près de Lui et elle toucha Son vêtement, puis elle alla s'asseoir. Jésus lui dit quels étaient ses troubles, et elle fut guérie. Et Il a promis de le faire à nouveau quand le Fils de l'homme se révélerait Lui-même, comme Il le fit à Sodome. Le monde se trouve dans cette condition. l'église se trouve dans cette condition. Ainsi, Dieu a-t-Il tenu Sa Parole? Voyez s'Il l'a fait ou non. Oh! nous avons eu des signes, des sautillements, des parlers en langues, des prophéties et ainsi de suite; mais attendez, il y a un autre signe. Oh! nous avons beaucoup d'imitations charnelles. Cela donne d'autant plus d'éclat à l'authentique. Chaque faux dollar devrait donner de l'éclat au vrai.

            Chacun ici, autant que je sache, m'est totalement étranger, excepté Bill Dauch et sa femme, qui est assise là. Eux, je les connais. Je pense que je connais ce petit prédicateur venant d'Allemagne, assis là. Et deux ou trois personnes assises là, et quelqu'un là-bas tout au fond dans l'auditoire. Je vous défie de dire que ce que je vous ai annoncé n'est pas la vérité.

            Qu'en est-il de cet Ange du Seigneur qui descendit là-bas, sur la rivière, et fit cette déclaration? Lorsque mon propre pasteur Baptiste me mit à la porte disant: "Tu as eu un cauchemar, Billy!".

            Je répondis: "Ce n'est certainement pas un cauchemar, docteur Davis. Si c'est ainsi que vous le prenez, vous feriez aussi bien de prendre ma carte de membre". Je savais qu'il y aurait quelqu'un quelque part qui le croirait. Dieu n'aurait pas envoyé un message, s'il n'y avait pas eu quelqu'un pour le recevoir. Oh! bien sûr, lorsque je m'en allais prier pour les malades, c'était très bien. Mais lorsque je commençai à vous dire la vérité de la Parole, alors ce fut différent.

            Vous devriez savoir qu'il en fut ainsi de chaque message. Jésus était merveilleux lorsqu'Il alla dans l'église, qu'Il guérit les gens et fit toutes ces choses. Mais lorsqu'un jour Il s'assit et dit: "Moi et le Père nous sommes UN", oh! alors, c'en était fait! "Si vous ne mangez la chaire du Fils de l'homme, et si vous ne buvez Son sang, vous n'avez pas la vie en vous-mêmes". Il n'en donna pas l'explication. Il voulait voir quels seraient ceux qui se tiendraient à Ses côtés. Que pensez-vous qu'ait dit la foule, avec ses docteurs et tous les autres?". Mais cet homme est un vampire! Manger sa chair et boire son sang!". Il ne l'expliqua pas; Il ne l'a jamais expliqué. Mais cependant, cette Parole retint les Apôtres. peu leur importait qu'ils ne la comprennent pas, ils la crurent de toute façon. Ils savaient que c'était cela, parce qu'ils avaient vu les oeuvres de Dieu. Jésus dit: "Ce sont elles qui rendent témoignage de moi".

            Il y a une femme, assise ici, qui a la main levée. Vous pouvez dire que je suis un fanatique, si vous le voulez, mais la même Colonne de Feu qui conduisit les enfants d'Israël à travers le désert se trouve précisément sur cette femme. Jésus a dit: "Encore un peu de temps, et le monde ne me verra plus, mais vous, vous me verrez...". Il était cette Colonne de Feu. "JE SUIS CELUI QUI SUIS". Qui était le "JE SUIS?" Cette Colonne de Feu dans le buisson ardent a été faite chair et a habité parmi nous.

            Il dit: "Je viens de Dieu, et je retourne à Dieu", afin de revenir sous la forme du Saint-Esprit. Et voici, Il est avec nous aujourd'hui. Des photographies éprouvées par la science ont été prises de cette Colonne de Feu. En ce moment, Il est ici, et je suis en train de regarder cette Colonne de Feu. Vous dites: "La voyez-vous?". Jean la vit, mais non point les autres.

            Regardez, pour prouver cela. Cette femme m'est étrangère. Je ne l'ai jamais vue de ma vie. Mais il y a quelque chose qui ne va pas dans l'un de ses membres et elle prie pour cela. C'est juste. Madame, vous avez eu une opération sur ce membre. C'est votre mari qui est assis à côté de vous. Vous n'êtes pas d'ici, vous êtes de Californie. Votre nom est Rowan. Vos troubles d'estomac aussi sont terminés. Vous aviez une maladie d'estomac, n'est-ce pas? Eh bien! tout est parti, votre jambe est guérie.

            "Aux jours du Fils de l'homme...".

            Et juste là, il y a un homme qui est assis. C'est un homme de couleur, il y a quelque chose qui ne va pas avec ses yeux. Il travaille sur les voitures, il les polit et les cire. C'est vrai. Votre vue devient mauvaise. Vous venez de croire, n'est-ce pas? Quelque chose de vraiment étrange vous est arrivé. Votre prénom est Fred. Votre nom est Conner. C'est vrai. Vous croyez maintenant? Alors vos yeux ne vous gêneront plus désormais. Je n'avais jamais vu cet homme...

            Cet homme qui est en arrière, il n'est pas d'ici non plus, mais de Californie. Vous souffrez du dos, Mr Owens? Voyez-vous, le Seigneur vous guérit.

            Je n'ai jamais vu cet homme de ma vie, je ne connais rien à son sujet. Je suis des yeux simplement cette Lumière, selon qu'Elle se déplace. Si vous pouvez croire, toutes choses sont possibles à ceux qui croient.

            Ce jeune homme assis là, il a une hernie. Il porte des lunettes et il a un complet gris. Fred, Dieu te guérit si tu crois. Veux-tu l'accepter? D'accord. Je ne l'ai jamais vu de ma vie.

            Un peu plus loin, Mme Holden est assise, souffrant de troubles visuels. Je ne connais pas cette femme, je ne l'ai jamais vue de ma vie. Pourquoi pleurez-vous, soeur? Vous avez une dépression nerveuse, une bronchite, des troubles cardiaques. Vous croyez que Dieu peut vous guérir? (Elle est assise au bout de la rangée). Si vous croyez de tout votre coeur, Jésus-Christ vous guérira, et toute cette nervosité vous quittera, et vous vous sentirez à nouveau dans votre état normal. L'acceptez-vous? Alors levez la main et dites: "Oui, je l'accepte". O.K. c'est fini.

            Ainsi, cette église traverse une douleur d'enfantement. Ne voulez-vous pas faire maintenant votre choix en Sa Présence? Je vous ai montré exactement la Parole; ce qu'Il a dit vouloir faire. Passez ce bâtiment au peigne fin et demandez à quiconque ayant été touché et interpellé, ou quoi que ce soit, et cherchez si je l'aurais jamais vu ou connu auparavant, ou su quelque chose à son sujet. Pensez-vous qu'un homme puisse faire cela? C'est totalement impossible que cela arrive. Mais qu'est-ce donc? C'est le Fils de l'homme. "La Parole de Dieu est plus tranchante qu'une épée à deux tranchants; elle discerne l'esprit et les secrets du coeur". Exactement comme il en était, lorsque la Parole a été faite chair, ici sur la terre, dans le Fils de Dieu; maintenant, cela est révélé par le Fils de Dieu alors qu'il vient appeler une épouse hors de ce système.

            Sortez-en! Séparez-vous!" dit Dieu. Ne touchez pas à leurs choses impures. Et Dieu vous recevra. Etes-vous prêts à abandonner votre vie entière à Dieu? Si vous l'êtes, levez-vous.

            Sortez de votre propre incrédulité! C'est la Parole de Dieu rendue manifeste comme Elle le fut, lorsque Jésus vint sur la terre. C'est de nouveau Jésus-Christ confirmé parmi vous.

            Abraham reçut un fils, le fils de la promesse, immédiatement après que cela eut lieu. Et Jésus vient de nouveau!

 

 

 

 

La lumière du soir (3)

 

 

            Eglise, le moment est venu. Les lumières du soir sont là. Jésus-Christ est le même hier, aujourd'hui et éternellement. (Hébreux 13:8). Oh! les événements sont rendus clairs par la prophétie! Voici la lumière du soir promise par le prophète de Dieu dans Zacharie 14:7 : Ce sera un jour unique, connu de l'Eternel, et qui ne sera ni jour ni nuit: mais vers le soir, la lumière paraîtra. Que cela puisse encore ouvrir les yeux des vrais croyants pour discerner les événements qui se déroulent aujourd'hui; les prophéties nous prouvent que nous sommes arrivés à la fin. Jésus est venu. C'est la fin.

            Nous savons que, géographiquement, le soleil se lève à l'Est et qu'il se couche à l'Ouest. Le prophète dit qu'il y aurait une longue période, sinistre et accablante, qui ne pourrait être appelée ni jour, ni nuit. Ce sera une sorte de journée sombre et triste. Le soleil naturel se lève à l'Est, et se couche à l'Ouest. Le Fils de Dieu est apparu en premier à l'Est, chez les peuples orientaux. Après Son Ascension, 300 ans plus tard, apparut la première organisation qui fut l'Eglise catholique romaine. Les croyants passèrent à travers des âges des ténèbres, et ils ressortirent à nouveau. Alors, ils refirent la même chose. Cela fut un jour qu'on ne put appeler ni jour ni nuit. Ils avaient assez de connaissances pour croire qu'Il était le Fils de Dieu, et ils marchèrent dans la lumière qu'ils possédaient. Ils construisirent leurs églises, leurs hôpitaux, leurs écoles, leurs séminaires, et tout le reste. Ils envoyèrent leurs enfants à l'école, mais le prophète a dit: "Vers le soir, la lumière paraîtra". Le soleil jette de nouveau quelques rayons. Il fera jour. Observez bien; le même Fils qui fut révélé dans la chair au temps du matin se révélera de nouveau vers le soir: Mais le jour où Lot sortit de Sodome, une pluie de feu et de soufre tomba du ciel, et les fit tous périr. Il en sera de même le jour où le Fils de l'homme paraîtra ("sera manifesté"). (Luc 17:29-30).

            Comme il en était dans les jours de Sodome; le crépuscule du monde est le temps dans lequel le Fils de l'homme sera révélé.

 

                        "Il fera jour vers le temps du soir,

                        Vous trouverez sûrement le chemin pour la gloire".

 

            Oh! mon peuple, où en sommes-nous?

 

                        "Les nations se disloquent, Israël se réveille,

                        Ce sont les signes que les prophètes ont prédits!

                        Les jours des Gentils sont comptés, remplis d'horreur".

 

(REGARDEZ-LA GLISSER DANS LA MER!)

 

                        "Oh! vous qui êtes dispersés, retournez chez vous,

                        Le jour de la Rédemption est proche.

                        De frayeur, le coeur des hommes s'arrête de battre.

                        Soyez remplis de l'Esprit; que vos lampes soient ornées et pures.

                        Levez les yeux, votre Rédemption est proche".

 

            Frères et soeurs, c'est un temps d'effroi. Ecoutez les choses qui sont prophétisées. Surveillez les événements qui arrivent. Observez comment toute la prophétie s'accomplit, et alors nous pourrons comprendre tout cela. Ce n'est pas du fanatisme, c'est Dieu qui confirme exactement Sa Parole. Le Rocher est frappé, mes amis. Courez vers Lui aussi vite que possible. La prophétie confirme le jour dans lequel nous vivons.

            Comprenons-nous bien, mes amis, le jour dans lequel nous vivons? Oseriez-vous contester avec Dieu? Pourriez-vous dire qu'Il se trompe, alors qu'Il a apporté des preuves?... qu'Il est Son propre interprète?

            Et maintenant, écoute, mon ami. Si tu avais vécu aux jours où Jean-Baptiste a prêché, si tu avais vécu sur la terre quand Jésus s'y trouvait, de quel côté te serais-tu trouvé? Sache que si tu avais vécu en ce temps-là, c'eût été exactement comme il en est aujourd'hui. De même, Jésus se fait connaître Lui-même par la Parole de Dieu, et cela est très impopulaire. Mais laissez-moi vous dire que je n'essaie pas d'inciter les gens à quitter l'église, ou tout autre chose de ce genre. Je désire que vous alliez à l'église. Continuez à vous réunir. Mais ce que j'essaie de vous dire, c'est de vous précipiter dans le Royaume de Dieu. Les Pentecôtistes deviennent trop mondains. Vous courez trop après ces choses du monde. C'est tellement plus facile! Vous continuez à regarder la télévision, et toutes ces choses. Du train où ils vont, la première chose que vous voyez, ce sont les séminaires et les écoles qui font des compromis ici et là, avec ceci et cela, et avant longtemps, on les voit retomber dans le monde. L'église Pentecôtiste m'a été d'un grand secours. Je ne puis rien dire contre elle. C'est pourquoi je crie à vous, frères. Sortez! Vous n'avez plus maintenant les réunions que vous aviez l'habitude d'avoir. Les gens ne sont plus ce qu'ils étaient autrefois. mais Jésus est toujours le même! Allons à Lui.

            Vous qui avez les mains levées, sachez qu'il se trouvait dans le désert un Rocher frappé. Et cette source est encore ouverte, ce soir, pour autant que je sache. Christ est ce rocher frappé. Il se pourrait que le temps de l'appel soit déjà passé. Je ne sais pas. Je ne peux pas le dire. Après la curcifixion de Jésus, les gens continuèrent à avoir des réunions comme auparavant. Tous les gens viendront, et continueront à prêcher, et ils se diront qu'ils vont être sauvés: Et disant: où est la promesse de son avènement? Car, depuis que les pères sont morts, tout demeure comme dès le commencement de la création. (2 Pierre 3:4).

            Mais alors, il sera trop tard. pendant que tu en as la possibilité mon frère, ma soeur, entre dans le Royaume de Dieu. Pour y entrer, tu n'as besoin de rien d'autre que la simple foi en Sa Parole. Il est la Parole!

            Prions: Seigneur Jésus, je sais que je me regarde en ce moment dans le miroir de la Parole de Dieu. Oh! comme je suis chétif! Mais ici, ô Dieu, ce soir, ce lundi soir, ici à San Bernardino, en Californie, en cette salle, c'est tout ce que j'aie, Seigneur. Mais je Te le donne. Me prendras-Tu tel que je suis, Seigneur? Veux-Tu me laisser me réfugier tout de suite à la Croix? Je vois, même, le messager. Je vois les signes. Je vois le groupe d'Abraham qui reçoit la Lumière. Je vois les manifestations, Jésus étant manifesté à nouveau ici-même, parmi nous, comme Il le fut autrefois. Je vois toutes ces choses que Tu as promises. Je vois Son imitateur. Je comprends que Tu as dit qu'il en serait comme au temps de Moïse; comment Jannès et Jambrès reviendraient contrefaire Ses oeuvres, et qu'ils resteraient dans la même ordure. Ils ne pouvaient suivre Moïse au travers de cette Parole qui a tiré les enfants d'Israël hors d'Egypte dans le désert, parce qu'ils étaient liés à l'Egypte. ils ne pouvaient le faire, quand bien même ils firent les mêmes oeuvres que Moïse avait faites. Mais leur folie fut rendue manifeste. Et la Bible dit: "Ainsi dit le Seigneur, cela se produira de nouveau dans les derniers jours".

            Si vous êtes spirituels, vous pouvez le constater de vos propres yeux. Je ne puis l'expliquer. Pour moi, cela ne demande aucune explication. "Mes brebis entendent ma voix". Allons à Lui maintenant, pendant qu'il en est encore temps, voulez-vous? Si vous avez besoin du baptême du Saint-Esprit ou bien si vous désirez une "reconsécration", une vie nouvelle - et votre pasteur ne vous méprisera pas: il vous aimera pour cela - donnez-vous vous-mêmes et totalement à Dieu, ce soir, pendant que nous sommes ici.

            Je dois avoir été dur, tranchant et insolite. Je ne fais pas cela pour la forme. Je fais cela pour être honnête. Je fais cela parce que je vous aime. J'aime Dieu. Je le fais pour essayer de vous aider. Véritablement, mes amis, je crois de tout mon coeur, avec toute ma foi, je crois que mon message vient de Dieu. Cela vous a été prouvé tout au long de ces années.

            Vous, les jeunes, voudriez-vous ressembler à cette bande de "voyous" qui sont là, dans la rue? Et vous soeurs, voulez-vous porter des cheveux courts, alors que c'est, envers Dieu, votre honneur de "Naziréenne" d'avoir les cheveux longs? C'est une honte pour une femme de se couper les cheveux. Porterez-vous encore ces minijupes et toutes ces toilettes immorales qui dévoilent votre corps au premier venu, lui faisant commettre adultère avec vous dans son coeur? Vous toutes qui êtes maquillées, vous ne voulez pas ressembler aux femmes de Hollywood! Une chose de ce monde! Si vous aimez la mode, ou les choses de ce monde, l'amour de Dieu n'est point en vous.

            Frères prédicateurs, comprenez-moi bien. Je suis votre frère. Voulez-vous, ainsi que tous les membres de vos églises, faire partie de ces dénominations parce que votre mère ou votre grand-mère en était un membre? Elles sortirent de quelque autre chose pour venir ici, car c'était la Lumière pour ce jour-là. Aujourd'hui, c'est un autre jour. Ce n'est pas le jour de la Pentecôte. L'âge pentecôtiste est passé. La Pentecôte est partie. Aujourd'hui, c'est le jour de la moisson. Les pluies ont arrosé le grain de blé. Il est en train de mûrir. Mes frères, venez dans le grain. Ecoutez-moi, croyez-moi si vous pensez que je suis un serviteur de Dieu. Croyez-vous que ce soit facile de se tenir ainsi devant vous, pour vous mettre en pièces comme je le fais? C'est une chose difficile à faire. Mais malheur à moi si je ne le fais pas.

            Prions: Dieu Bien-aimé, alors que tous ces gens inclinent leur tête et leur coeur, en ce moment solennel, à la fin de cette lecture biblique, nous voyons la confirmation du Saint-Esprit qui a secoué cette nation dans tous les sens par de grands réveils, annonçant que quelque chose doit se produire.

            Puis, nous voyons ces sept anges qui sont descendus sur le sommet de cette montagne, en Arizona, événement qui fut annoncé à travers tous les pays du monde par les journaux. Oh! voir Jésus Lui-même dans les cieux, regardant en-dessous de Lui, et disant que par le message du Septième Ange (selon Apocalypse 10:7), ces Sceaux seraient brisés et les mystères de Dieu révélés! Les réformateurs n'ont pas vécu assez longtemps pour révéler cela, et ici, ces sept Sceaux qui ont scellé le tout doivent être ouverts en ce jour. Oh! voir tous ces grands signes et tous ces miracles qui ont été faits, lesquels ont confirmé ce qui avait été écrit et prédit - et voir qu'Il n'a jamais failli à Sa promesse, mais qu'Il l'a toujours accomplie selon ce qui avait été écrit! Pas une seule fois, Tu n'as manqué à Ta Parole! Dieu Bien-aimé, nous réalisons que Jésus-Christ est parmi nous. Il est ici ce soir. Le Dieu invisible est ici, avec nous, et Il confirme chaque promesse qu'Il a faite dans Sa Parole. Je pense à la manière dont Tu te tenais devant Abraham, le dos à la tente, pour leur prouver Ta divinité.

            C'était là l'original, le commencement, avant que n'entrent en scène les imitateurs. Tu l'as montré. Tu l'as prouvé et prophétisé. Tu as dit exactement comment cela arriverait, et nous le voyons arriver, comme Tu l'as dit. Dieu, notre Père, nous savons que cela ne peut pas venir d'un homme. Cela vient de Dieu. Nous savons que c'est Toi qui es ici ce soir. Dieu Bien-aimé, Tu as guéri nos maladies; maintenant, pardonne-nous nos péchés! Seigneur, pardonne-nous de ne pas être la sorte de chrétiens que nous devrions être. Que le Saint-Esprit brûle jusqu'au plus profond de notre coeur. Enlève chaque goutte de l'incrédulité et de l'assoupissement de cet âge. Oh! levons-nous et secouons-nous. Accorde-le, ô Dieu. Si, ce soir, il en est quelques-uns qui conservent dans leur coeur cette semence de Dieu qui est prédestinée à la vie dès avant la fondation du monde, je sais, Seigneur, que ceux-là obligatoirement, écouteront ce message, maintenant. Aussi, je Te prie, Dieu, que Tu remplisses leur âme, et que Tu les illumines d'un baptême renouvelé du Saint-Esprit. Qu'ils retournent chez eux réjouis et parfaitement heureux. Seigneur Dieu! Permets-moi de Te les confier. J'ignore qui ils sont, mais Toi, Tu les connais. Je suis seulement responsable de leur lire Ta Parole, mais Toi, Tu la révèles. Tu es responsable de tout le reste. Je lance simplement la semence où qu'elle puisse tomber. Seigneur Dieu, je Te prie pour qu'elle tombe ce soir, dans une bonne et riche terre. Que beaucoup la reçoivent et la voient, Seigneur, et qu'ils puissent, en ce dernier jour, se dresser en chrétiens rayonnants. Que le grand événement que nous attendons puisse se manifester rapidement. Accorde-le, Seigneur et que Tu puisses prendre Ton Eglise, Ton Epouse avec Toi, dans Ta maison. Nous voyons que tout est en train de se préparer. Viens, Seigneur Jésus. Nous remettons tout entre Tes mains, dans le Nom de Jésus-Christ. Amen!

 

 

 

 

_________________

(1) - Aujourd'hui cette Ecriture est accomplie, Jeffersonville, 1965.

(2) - Les douleurs de l'enfantement, Phoenix, 1965.

(3) - Evénéments modernes rendus clairs par la prophétie, San Bernardino, Californie, 6 décembre 1965.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Suite...

 

HAUT DE PAGE